International
URL courte
Par
7421
S'abonner

La situation concernant Alekseï Navalny ne doit pas être confondue avec le gazoduc Nord Stream 2 dont la construction est un projet purement commercial, estime le Président autrichien Alexander Van der Bellen.

L'affaire Navalny n'a rien à voir avec Nord Stream 2 qui est un projet commercial, selon le Président autrichien Alexander Van der Bellen.

«Moi, personnellement, je ne vois aucun lien entre le cas Navalny et Nord Stream 2. Nord Stream 2 constitue pour moi un projet commercial qui concerne la Russie, l'Ukraine et des partenaires européens», a-t-il déclaré à l'issue de négociations avec son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky à Vienne.

«Il s'agit en l'occurrence de la diversification des livraisons de gaz. C'est une question commerciale», détaille-t-il, ajoutant que l'empoisonnement de Navalny ne peut rester sans réponse et que les mesures à prendre sont actuellement étudiées au niveau de l'Union européenne.

M.Van der Bellen a par ailleurs souligné que l'Autriche achetait son gaz à Gazprom depuis plus de 50 ans et que cette coopération a toujours été positive.

«C'est une question commerciale entre des partenaires qui coopèrent depuis plusieurs décennies. Pour conclure, je tiens à ajouter que cette question politico-économique doit être réglée en Europe et non à Washington», résume-t-il.

Les positions de Merkel et de Moscou

Angela Merkel avait précédemment déclaré que les questions du Nord Stream 2 et de l'incident avec Alekseï Navalny devaient être examinées séparément. Néanmoins certains hommes politiques allemands ont appelé à suspendre, voire à achever le projet.

Le porte-parole du Président russe Dmitri Peskov a également signalé que Nord Stream 2 était un projet commercial et qu'il était réalisé dans l'intérêt de la sécurité énergétique du continent européen. Selon lui, les appels de certains parlementaires allemands à arrêter le projet suite à l’affaire Navalny sont des déclarations émotionnelles et ne reposent pas sur des faits.

Empoisonnement présumé

Les analyses d’un laboratoire allemand ont conclu à un empoisonnement par un agent neurotoxique de type Novitchok confirmé par deux récentes annonces de laboratoires français et suédois. Ces informations ont mené à une détérioration des relations entre la Russie et l’Occident, si bien que de nouvelles sanctions antirusses ne sont pas à exclure.

Moscou a rejeté toute implication dans cette affaire et qualifié ces déclarations d’«absurdes» et d’«inacceptables». Emmanuel Macron a évoqué une «tentative d’assassinat» contre Navalny, des accusations «sans fondement» et «déplacées» pour son homologue russe. Il a également demandé à ce que les résultats officiels des examens soient envoyés à la Russie.

Nord Stream 2 associe le géant russe Gazprom à cinq groupes européens: le français Engie, les allemands Uniper et Wintershall, l’autrichien OMV et l’anglo-néerlandais Shell, pour un budget total évalué à 9,5 milliards d’euros. Le projet est achevé à plus de 90%.

Lire aussi:

Des policiers visent la foule lors d’un contrôle de masque qui dégénère à Paris - vidéo
Une rixe entre militaires et policiers se termine par deux blessés et trois gardes à vue
Assassinat du général Soleimani: Téhéran dévoile ceux qui seront ciblés par vengeance
Tags:
Nord Stream 2, Alexeï Navalny, Alexander Van der Bellen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook