International
URL courte
1218
S'abonner

Le gouvernement britannique a interdit de se réunir à plus de six personnes, enfants inclus, à l'intérieur comme à l'extérieur. Une exception à la règle –la chasse à la grouse– n’est pas passée inaperçue.

Les autorités ont interdit les rassemblements de plus de six personnes en Angleterre face à la résurgence du nouveau coronavirus mais une exception à ces restrictions fait sourciller: celle accordée à la chasse à la grouse, activité prisée d'une partie de l'élite britannique, fait savoir l’AFP.

Pays le plus endeuillé en Europe par la pandémie, avec plus de 41.600 morts, le Royaume-Uni enregistre autour de 3.000 nouveaux cas de Covid-19 quotidiens ces derniers jours.

Les nouvelles règles en matière de rassemblements sont entrées en vigueur lundi 14 septembre. Il est désormais interdit de se réunir à plus de six personnes, enfants inclus, à l'intérieur comme à l'extérieur en Angleterre.

Sport aristocratique

Mais tandis que ces règles interdisent de fait les grandes réunions de famille ou les fêtes d'anniversaire d'enfants, une exception est accordée aux activités sportives organisées. Elle s'applique donc à la chasse à la grouse, qui réunit des groupes placés en ligne tirant en l'air pour abattre ces oiseaux sauvages.

Cette activité s'est popularisée à la moitié du XIXe siècle au sein de l'aristocratie britannique et reste pratiquée depuis, notamment par les élites sortie des grandes écoles privées fréquentées par les élites.

Selon le Huffington Post, une réunion spéciale consacrée aux exemptions accordées à la chasse avait été organisée samedi par le gouvernement avant d'être brusquement annulée.

«Incroyable»

Le sujet a aussitôt fait bondir certains médias et l'opposition travailliste, qui reprochaient déjà un comportement élitiste, parfois au mépris des règles imposées au peuple, au pouvoir de Boris Johnson, lui-même passé par les écoles les plus prestigieuses.

«Encore une fois, c'est une règle pour les ministres et leurs amis, et une autre pour nous», a déclaré Luke Pollard, porte-parole du Parti travailliste sur les questions d'environnement, en référence à la chasse, loisir traditionnellement prisé par les électeurs conservateurs.

«Incroyable», s'est insurgé en Une le Daily Mirror. «Des familles interdites de réunions, des voisins appelés à s'espionner les uns les autres, les maisons de retraite qui craignent un second pic, des pénuries de dépistages du virus... Mais ne vous inquiétez pas, le gouvernement dit que vous pouvez continuer à chasser avec 29 copains», a dénoncé le tabloïd.

Infractions signalées

Lorsqu'on lui a demandé sur la radio LBC s'il serait possible d'organiser une fête d'anniversaire pendant une partie de chasse à la grouse, la ministre de l'Intérieur Priti Patel a répondu: «En théorie vous pouvez peut-être essayer. Mais je vais être franche avec vous, ce n'est pas du tout ma tasse de thé».

Elle a plaidé en revanche pour un strict respect des règles, quitte à dénoncer à la police d'éventuelles infractions: «Si j'observais des rassemblements de plus de six personnes, il est clair que je les signalerais».

Lire aussi:

Brûler vif une personne n’a pas été reconnu comme un acte barbare par la cour d’assises de Douai
Appelés pour des cris et des insultes provenant d’un appartement, les policiers découvrent une drôle de situation
Marine Le Pen dévoile le nom de son ministre de la Justice en cas de victoire en 2022
Un jeune homme tué à coups de couteau et de tesson de bouteille dans le métro de Lyon
Tags:
sécurité, Covid-19, Royaume-Uni, chasse
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook