International
URL courte
Par
16249
S'abonner

Aux États-Unis, des experts se perdent en conjectures, tentant d'expliquer pourquoi des centaines de milliers d'oiseaux migrateurs meurent au Nouveau-Mexique.

Des centaines de milliers d'oiseaux migrateurs ont été retrouvés morts au Nouveau-Mexique et les experts peinent à en expliquer la cause, relate CNN.

Le mystère a commencé le 20 août avec la découverte d'un grand nombre d'oiseaux morts sur le Polygone d'essais de missiles de White Sands et au parc national des White Sands, selon Martha Desmond, professeur au département de nature et d'écologie de l'université du Nouveau-Mexique.

Ce qui a d'abord été considéré comme un incident isolé s'est avéré être un problème beaucoup plus grave lorsque des centaines d'autres oiseaux morts ont été trouvés.

Leur nombre est actuellement évalué à des centaines de milliers.

«C'est tout simplement terrible», déplore Martha Desmond. «Leur nombre est dans les six chiffres. Rien qu'en regardant la portée de ce que nous voyons, nous savons que c'est un événement très important, des centaines de milliers et peut-être même des millions d'oiseaux morts», poursuit-elle.

D’autres oiseaux migrateurs (fauvettes, merles bleus, moineaux, merles, pépin des bois de l'Ouest et moucherolles) sont également morts dans le Colorado, au Texas et même au Mexique.

Les incendies de forêt à l'origine?

Interrogée par NBC News, Martha Desmond pense que ces morts massives d’oiseaux résultent des gigantesques incendies qui ravagent la Californie et l’Oregon où la chaleur bat actuellement tous les records.

«Ces oiseaux peuvent avoir été touchés aux poumons. Ils peuvent également avoir été poussés à partir, alors qu’ils n’étaient pas encore prêts à migrer», car insuffisamment nourris, avance-t-elle.

Lire aussi:

Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Le licenciement «secret» de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
Israël intensifie ses bombardements en Syrie, Joe Biden visé?
Tags:
mystère, oiseaux migrateurs, Nouveau-Mexique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook