International
URL courte
28952
S'abonner

La partie syrienne a qualifié les États-Unis d'«État voyou» après que Donald Trump avait reconnu avoir songé à faire assassiner Bachar el-Assad.

En réaction aux récentes déclarations de Donald Trump, qui a avoué avoir envisagé d'éliminer Bachar el-Assad, Damas a qualifié les États-Unis d'État «voyou et hors-la-loi», rapporte l'AFP se référant à l'agence syrienne Sana.

«Les déclarations du chef de l'administration américaine [...] montrent clairement le niveau [...] des pratiques politiques irréfléchies» des États-Unis, a indiqué le ministère syrien des Affaires étrangères, cité par Sana.

«Les aveux de M.Trump confirment que l'administration américaine est un État voyou et hors-la-loi, qui poursuit les mêmes méthodes que les organisations terroristes avec des meurtres et des liquidations», ajoute le ministère.

Dépositions contradictoires

Le Président américain a affirmé mardi 15 septembre qu'il aurait «préféré éliminer» M.Assad en 2017 mais que le chef du Pentagone de l'époque, James Mattis, s'y était opposé.

En septembre 2018, Donald Trump avait affirmé au contraire n'avoir jamais évoqué avec le chef du Pentagone l'éventuel assassinat du Président Assad.

Lire aussi:

«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Alexeï Navalny interpellé à son retour en Russie
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
Une vingtaine de voyous s’attaquent aux pompiers de la Drôme avec des tirs de mortiers et des pierres
Tags:
Bachar el-Assad, Syrie, États-Unis, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook