International
URL courte
Par
287132
S'abonner

Washington espère que la construction du Nord Stream 2 ne sera pas achevée et travaille pour former une coalition visant à l'empêcher, affirme le secrétaire d'État américain.

Dans un entretien accordé au quotidien allemand Bild le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a révélé que les États-Unis travaillaient à la mise en place d'une coalition afin d'empêcher la construction du gazoduc Nord Stream 2.

Le chef de la diplomatie américaine estime que le gazoduc «crée un risque pour l'Europe en la rendant dépendante du gaz qui vient de Russie».

Il a ajouté que le Nord Stream 2 menaçait également l'Ukraine, «ce qui préoccupe profondément de nombreux Allemands».

«Nous espérons que le gazoduc Nord Stream 2 ne sera pas achevé, nous travaillons pour construire une coalition pour empêcher que cela se produise. Nous espérons que le gouvernement allemand en viendra à voir les choses de cette façon, que ce soit à cause de ce qui est arrivé à M. Navalny ou à cause des implications réelles en matière de sécurité provenant de la dépendance vis-à-vis du gaz russe», a-t-il déclaré.

Il n'a pas exclu que les États-Unis réagiraient à la situation avec Alexeï Navalny car «l'utilisation d'armes chimiques est inacceptable».

La semaine dernière, le quotidien allemand Die Zeit a annoncé que Berlin aurait proposé à Washington un marché d'un milliard d'euros pour pouvoir achever le Nord Stream 2.

Le porte-parole du gouvernement allemand Steffen Seibert a déclaré que les négociations et la correspondance des ministres étaient secrètes.

Il a ajouté que Berlin se prononçait pour un grand nombre de sources de livraison de gaz, y compris liquéfié.

Nord Stream 2

Le projet Nord Stream 2 prévoit la construction de deux conduites d’une capacité totale de 55 milliards de mètres cubes de gaz par an reliant la côte russe à l’Allemagne en passant sous la mer Baltique.

Les États-Unis, qui font la promotion de leur gaz liquéfié en Europe, s’opposent activement à la réalisation du projet, tout comme l’Ukraine et plusieurs pays européens. Le pays de l’oncle Sam a adopté des sanctions contre le projet en 2019, réclamant que les sociétés chargées de poser les tubes arrêtent leurs travaux.

La société suisse Allseas a ainsi presque immédiatement rappelé ses navires.

Angela Merkel avait précédemment déclaré que le projet Nord Stream 2 et l'affaire Navalny étaient deux choses différentes qu'il fallait envisager séparément. Le Kremlin avait appelé à cesser de politiser le gazoduc qui était un projet purement commercial entre la Russie et l'Union européenne, Allemagne comprise.

Lire aussi:

À la suite d’une décision de justice, elle se retrouve contrainte de partager sa maison avec un squatteur
Les derniers mots de Maradona dévoilés par une chaîne de télévision
Le Premier ministre arménien réagit à la résolution du Sénat français sur le Haut-Karabakh
Tags:
coalition, Nord Stream 2, Mike Pompeo
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook