International
URL courte
Par
Navalny empoisonné par un agent de type Novitchok, selon Berlin (107)
464104
S'abonner

Le Président de la République a réitéré son exigence à la Russie de faire «toute la lumière» sur l'affaire de l'opposant russe Alexeï Navalny et a affirmé ne pas tolérer l'utilisation des armes chimiques.

Intervenant lors de la 75e session de l'Assemblée générale de l’Onu, Emmanuel Macron a déclaré que la France n'accepterait pas que soient franchies ses lignes rouges.

«Nous ne tolérerons pas que des armes chimiques soient employées en Europe, en Russie comme en Syrie», a-t-il fustigé. «Au nom de la sécurité collective, je redis ici à la Russie la nécessité que toute la lumière soit faite sur la tentative d'assassinat contre un opposant politique à l'aide d'un agent neurotoxique, le Novitchok».

«Cette clarification doit être rapide et sans défaut, car nous ferons respecter nos lignes rouges. Et en la matière, la France a toujours été au rendez-vous de l'effectivité des lignes rouges fixées depuis que je suis Président de la République», a insisté le chef d’État.

Rétablissement de Navalny

Le blogueur et opposant russe a été empoisonné par un agent toxique du groupe Novitchok, a affirmé le gouvernement allemand, après qu’il a été transféré à l’hôpital universitaire de la Charité de Berlin. Cette conclusion a été rejetée par les médecins russes d'Omsk, où Alexeï Navalny a été pris en charge après avoir fait un malaise à bord d'un avion le 20 août.

Navalny est sorti de son coma le 7 septembre, son état de santé s’est amélioré. Il s'est adressé depuis lors plusieurs fois à ses abonnés sur Instagram, évoquant notamment ses sensations après la sortie du coma.

L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) a annoncé avoir été sollicitée par l'Allemagne pour une enquête.

Dossier:
Navalny empoisonné par un agent de type Novitchok, selon Berlin (107)

Lire aussi:

Un certain nombre de départements français vont introduire un couvre-feu, selon le gouvernement
Radicalisme religieux: l’islamisme qui cache la forêt?
Darmanin «choqué» par les rayons de la cuisine communautaire dans les hypermarchés
Tags:
empoisonnement, Emmanuel Macron, Alexeï Navalny
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook