International
URL courte
Par
Nouvelle escalade dans le Haut-Karabakh (88)
61038
S'abonner

Un système de missiles antiaériens S-300 des forces armées arméniennes a été détruit sur la ligne de contact au Haut-Karabakh, a déclaré le ministère azerbaïdjanais de la Défense. Les forces du Haut-Karabakh ont abattu deux drones azerbaïdjanais, a déclaré à son tour l’Arménie.

Malgré les appels de la communauté internationale à la désescalade dans le conflit qui oppose l’Azerbaïdjan et l’Arménie dans le Haut-Karabakh, les tensions continuent de s’intensifier. Le ministère de la Défense azerbaïdjanais a annoncé avoir détruit un système antiaérien S-300 des forces arméniennes.

«Hier, lors des combats sur le territoire de Chuchakend, dans la région de Khojavend [la ligne de contact au Haut-Karabakh, ndlr], un système de missiles antiaériens S-300 de l'ennemi a été neutralisé», a indiqué le service de presse.

Auparavant, le ministère de la Défense azerbaïdjanais avait déclaré que les S-300 arméniens couvrant l'espace aérien d'Erevan avaient été retirés et dirigés vers le Haut-Karabakh.

L'Arménie a démenti cette annonce.

Selon l'armée azerbaïdjanaise, jusqu'à 2.700 personnes ont été tuées et blessées, et jusqu'à 130 véhicules blindés ont été détruits dans l’armée arménienne depuis le début de l'aggravation de la situation.

Deux drones abattus

Les forces du Haut-Karabakh ont abattu deux drones au-dessus de la ville de Stepanakert dans la nuit du 29 au 30 septembre, a déclaré la porte-parole du ministère arménien de la Défense Chuchan Stepanian.

«Des combats d'artillerie se déroulent sur toute la longueur de la ligne de front. Deux drones des forces armées azerbaïdjanaises ont été abattus au-dessus de Stepanakert pendant la nuit», a-t-elle écrit sur Facebook.

L'Onu réclame un «arrêt immédiat des combats»

Le Conseil de sécurité de l'Onu a réclamé mardi dans une déclaration unanime un «arrêt immédiat des combats» au troisième jour des hostilités entre l'Azerbaïdjan et les forces séparatistes soutenues par l'Arménie dans la région disputée du Haut-Karabakh.

Les 15 membres du Conseil de sécurité expriment «leur soutien à l'appel lancé par le secrétaire général aux deux parties pour arrêter immédiatement les combats, désamorcer les tensions et reprendre sans tarder des négociations constructives», précise leur déclaration adoptée pendant une réunion d'urgence demandée par les pays européens du Conseil (Belgique, Estonie, Allemagne, France et Royaume-Uni).

Le texte, court, affirme enfin le «plein soutien» du Conseil au rôle central des coprésidents (États-Unis, Russie, France) du Groupe de Minsk de l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) et ont exhorté les parties à travailler en étroite collaboration avec eux pour «une reprise urgente du dialogue sans conditions préalables».

Dossier:
Nouvelle escalade dans le Haut-Karabakh (88)

Lire aussi:

Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Le ministre français du Commerce commente l'appel d'Erdogan à boycotter les produits français
Tags:
Arménie, S-300, ministère azerbaïdjanais de la Défense, Azerbaïdjan, Haut-Karabakh
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook