International
URL courte
Par
433071
S'abonner

Le navire turc Oruç Reis s’apprête à effectuer de nouvelles recherches sismiques en Méditerranée orientale, dans les eaux disputées entre la Grèce et la Turquie. Une provocation qui menace la paix, selon Athènes alors que, comme l’espéraient l’UE et l’Otan, les deux parties semblaient se diriger vers des négociations. Analyse.

Alors que l’heure était à l’apaisement et que des négociations semblaient sur le point de débuter, la Turquie a lancé une nouvelle opération en Méditerranée orientale, ce lundi 12 octobre.

Pour une période de dix jours, le navire turc Oruç Reis effectuera des recherches sismiques tout près de l’île grecque de Kastellorizo, dans des eaux contestées entre Ankara et Athènes. La Grèce a fait part de son mécontentement face à ce qu’elle considère comme un nouvel affront de son voisin turc. Une démarche de la Turquie qui ressemble fort à un message adressé à l’UE et à l’Otan.

Plus d’informations dans ce nouveau Lignes Rouges en bref.

Lire aussi:

Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Erdogan appelle Macron à subir un «examen de santé mentale» vu son avis sur les musulmans de France
Un important incendie au Havre, une épaisse fumée est visible à des kilomètres - vidéos
Tags:
OTAN, Union européenne (UE), négociations, Méditerranée orientale, Grèce, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook