International
URL courte
Par
Escalade des tensions en Méditerranée orientale (62)
4047124
S'abonner

Alors que les tensions persistent dans la zone disputée de la Méditerranée orientale après le redéploiement par Ankara d'un navire de recherche gazier, Recep Tayyip Erdogan a promis ce 14 octobre à la Grèce et à l'administration chypriote grecque «la réponse qu’elles méritent sur le terrain».

Dans le contexte des tensions en Méditerranée orientale, le Président turc a promis donner à la Grèce «la leçon qu'elle mérite».

«Nous allons continuer à apporter à la Grèce et à l'administration chypriote-grecque […] la réponse qu’elles méritent sur le terrain», a lancé Recep Tayyip Erdogan lors d’une prise de parole à Ankara.

Ces déclarations du chef de l'État turc interviennent après que la Turquie a renvoyé le navire Oruc Reis pour y faire une étude sismique dans la zone contestée en Méditerranée orientale.

La Grèce a qualifié la décision turque de renvoyer son navire, qui avait déjà provoqué des tensions au mois d'août, de «grave escalade» menaçant la paix régionale, compte tenu du fait que la semaine dernière, les deux pays avaient convenu de prendre des mesures de confiance mutuelle et d'organiser des discussions bilatérales sur leur contentieux maritime.

Escalade des tensions en Méditerranée orientale

Après la signature d'un accord maritime entre Athènes et Le Caire, Recep Tayyip Erdogan a annoncé début août la relance de la prospection d'hydrocarbures dans une zone disputée de la Méditerranée orientale.
Ankara a multiplié les forages au large de Chypre, des activités jugées «illégales» par la plupart des pays de la région et l'Union européenne.

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a prévenu que si Ankara poursuivait «ses actions illégales», l'UE utilisera «tous les instruments à (sa) disposition». Elle a précisé que la Commission était chargée d'élaborer des sanctions économiques et qu’elles étaient prêtes à être «utilisées immédiatement», une menace balayée par Ankara.

Tensions entre la France et la Turquie

Dans le cadre des tensions croissantes entre la Turquie et la Grèce en Méditerranée, la France a soutenu la Grèce en renforçant ses effectifs dans la région, déployant notamment deux navires supplémentaires et plusieurs chasseurs Rafale en Crète. Emmanuel Macron a invité l’Europe à se montrer «ferme» face à la Turquie.

Dossier:
Escalade des tensions en Méditerranée orientale (62)

Lire aussi:

«Auteurs intellectuels» de l’attentat de Conflans: qui sont-ils?
La nouvelle carte du couvre-feu en France publiée par les autorités
Tariq Ramadan mis en examen pour viols sur une cinquième femme
Tags:
tensions, Méditerranée orientale, Recep Tayyip Erdogan, Grèce, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook