International

Escalade des tensions en Méditerranée orientale

Après la signature d'un accord maritime entre Athènes et Le Caire, Recep Tayyip Erdogan a annoncé début août la relance de la prospection d'hydrocarbures dans une zone disputée de la Méditerranée orientale.

Ankara a multiplié les forages au large de Chypre. Des activités jugées «illégales» par la plupart des pays de la région et l'Union européenne. Emmanuel Macron a dénoncé une «violation» par la Turquie des souverainetés grecque et chypriote dans la zone.

Le Président français a annoncé un renforcement temporaire de la présence militaire française dans la région avec le déploiement de deux Rafale et deux bâtiments de la Marine nationale. Suite à cette initiative, la Turquie a accusé la France de se comporter «comme un caïd» et d’«accentuer les tensions» avec la Grèce, affirmant que ce n’est pas ce que le pays souhaitait et rejetant la responsabilité des crispations sur Athènes.

Plus d'info