International
URL courte
Par
727185
S'abonner

Prenant la parole à l’Atlantic Council, le chef du Pentagone a abordé la question de l’importance des alliés et dans ce contexte a évoqué la nécessité de faire concurrence de manière «agressive» à la Russie et à la Chine.

Les États-Unis et leurs alliés doivent concurrencer de manière agressive la Russie et la Chine dans tous les endroits du monde et se préparer au pire, a annoncé mardi 20 octobre le chef du Pentagone, Mark Esper, intervenant au think tank américain Atlantic Council, spécialisé dans les relations internationales.

«Si c’est une compétition des puissances, cela a un caractère mondial. Nous voyons comment la Russie et la Chine agissent dans les Amériques, en Afrique, au Proche-Orient, en Arctique et en Antarctique. Nous devons les concurrencer et le faire agressivement. ous ensemble. Et si la dissuasion ne marche pas, on devra être prêts au pire», a-t-il déclaré en insistant sur l’importance du rôle des alliés.

Il a toutefois souligné qu’il était nécessaire de préserver des liens avec ces deux États pour éviter des erreurs et des incompréhensions.

«Nous n’aspirons à un conflit avec aucun de ces pays. Nous n’aspirons pas à limiter la Chine», ajoutant que les États-Unis voulaient que cette expansion se déroule dans le cadre des lois et des normes internationales.

Et de déclarer que les deux États violaient ces normes et qu’il était nécessaire de «se dresser pour protéger ce système».

«C’est juste le monde dans lequel nous vivons et nous devons être prêts au pire. C’est-à-dire renforcer nos alliés, nouer de nouveaux partenariats, renforcer nos complicités», a-t-il encore ajouté.

Lire aussi:

À deux doigts de la mort: une nouvelle vidéo choc de violences policières publiée par Mediapart
Trump réagit à la fracture du pied de Biden
Un contrôleur de tram poignardé pour avoir demandé à des filles de porter un masque
Tags:
Mark Esper, Pentagone, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook