International
URL courte
Par
0 014
S'abonner

La ville de Zougdidi, en Géorgie, a été ce mercredi le théâtre d’une prise d’otages. Un homme armé d’un fusil d’assaut et d’une grenade a retenu pendant plusieurs heures des employés et clients d’une banque. Après qu'il a été annoncé la libération des otages et la fin de l'opération spéciale, l'infirmation a suivi.

Les forces de l’ordre géorgiennes ont mené ce mercredi une opération spéciale dans la ville géorgienne de Zougdidi, où un homme armé d'une grenade et d'un fusil d'assaut a pris en otages des employés et des clients de la Bank of Georgia. La Première chaîne de la télévision du pays a annoncé dans la soirée que l'opération spéciale avait pris fin et que l'assaillant s'était rendu à la police.

Cependant, un des otages libérés a écrit sur son compte Facebook que la demande de l'homme avait été satisfaite et il avait quitté la banque accompagné de trois otages.

​La télévision Rustavi 2 annonce pour sa part que le ravisseur a quitté le siège de la banque en compagnie de trois otages et se dirige à bord d'un véhicule de police en direction de l'Abkhazie.

Dans la nuit, la police a annoncé que 43 personnes avaient été relâchées et que l'opération se poursuivait.

Plusieurs otages relâchés au cours de la journée

Les premières informations communiquées peu après la prise d'otages qui a eu lieu vers 12h00 (heure de Paris) faisaient état d'une trentaine de personnes présentes à l’intérieur de la banque. Alors, en se référant à des témoins, nos collègues de Sputnik Géorgie ont fait savoir qu'une femme âgée avait réussi à quitter les locaux tout de suite après la prise d’otages. Ensuite, un homme âgé a été relâché. Pris par l'émotion, ce dernier ne parvenait pas à parler.

L'un des témoins relâchés a évoqué le chiffre de 19 personnes. Plus tard, le ministère de l’Intérieur a confirmé que plusieurs personnes avaient été autorisées à quitter la banque et que seules 15 personnes restaient retenues à l'intérieur.

Les revendications de l'assaillant

Au cours de la journée, une des personnes retenues a pris contact avec la Première chaîne pour raconter que l’assaillant tenait une grenade et menaçait de la faire exploser d’ici 16h00 (heure de Paris) si ses revendications ne sont pas satisfaites.

Prise d'otages en Géorgie, photo extraite d'un reportage de Mtavari Arkhi TV
photo : Mtavari Arkhi TV
Prise d'otages en Géorgie, photo extraite d'un reportage de Mtavari Arkhi TV

Il s’agit d’un demi-million de dollars, d’une voiture et d’un hélicoptère. Il a en outre mis en garde contre toute tentative de libérer par la force les otages.

Une autre chaîne géorgienne affirmait alors que le délai accordé par l’assaillant expirait à 15h30.

«Il a tiré à plusieurs reprises et a crié que "c’est un braquage"»

Anna Chonia, une employée de la banque, explique qu’elle traitait la demande d’un client quand l’assaillant est entré.

«Il a tiré à plusieurs reprises et a crié que "c’est un braquage" et a ordonné que tout le monde se mette à terre».

Elle dit ne pas se souvenir comment elle s’est retrouvée dehors et confirme les informations selon lesquelles les personnes âgées ont été autorisées à partir.

La témoin explique que 58 employés travaillent dans cette succursale de la banque. Deux d’entre eux étaient dehors.

Situation à Zougdidi
Sputnik
Situation à Zougdidi

Le Premier ministre commente

Giorgi Gakharia a commenté au cours de la journée la situation, se disant rassuré, car les forces de l’ordre sauront opérer d’une manière efficace et régleront de manière pacifique la situation.

«Lorsqu’une opération spéciale est en cours, c’est incorrect d’en parler en direct et de diffuser le processus. D’après mes informations, il n’y a qu’un seul criminel qui aurait fait irruption dans la banque. Je suis persuadé que les forces de l’ordre feront tout pour mener l’opération d’une manière efficace et, avant tout, pacifique», a-t-il annoncé aux journalistes.

La police s'est, elle aussi, adressée aux journalistes, appelant à cesser la diffusion en direct des images prises sur les lieux.

«Afin que l’opération de police se déroule pacifiquement, il est extrêmement important qu’aux alentours les mesures de sécurité soient observées au maximum», alerte le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

De nombreux résidents de cette ville ne comptant que 40.000 habitants s'étaient rendus dans la zone de l’opération spéciale, constataient nos collègues présents sur place.

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Tags:
otage, banques, Géorgie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook