International
URL courte
Par
Campagne présidentielle 2020 aux États-Unis (71)
0 39
S'abonner

Au moins sept personnes ont été hospitalisées parmi les centaines de sympathisants de Donald Trump ayant été contraints de passer quelques heures dans le froid après un meeting électoral dans le Nebraska. Il n’y avait en effet pas assez de bus pour tous, rapporte NBC News.

Des centaines de sympathisants Républicains ont été laissés dans le froid pendant des heures après un rassemblement nocturne dans l’aéroport de la ville d’Omaha, dans le Nebraska. Au moins sept personnes ont été hospitalisées, indique NBC News en se référant à une source policière.

25.000 personnes de tous âges ont été amenées via des bus vers l’endroit de ce meeting qui a commencé à 20 heures, le 27 octobre. Après que le Président a tenu un discours d’une heure, la foule s’est précipitée vers les moyens de transport.

En raison du manque de bus affrétés, des centaines de personnes ont été contraintes d’attendre ou de marcher quatre kilomètres alors qu’il faisait moins de 0°C. Au total, sept d’entre elles ont été transportées à l’hôpital, alors qu’une trentaine ont appelé les secours pour différents motifs médicaux liés au froid, a fait savoir la police locale citée par la chaîne de télévision.

Au moins 30 bus manquaient pour ramener tous les sympathisants au parking, a précisé l’Omaha World Herald. Selon les représentants de la campagne électorale, 40 bus ont été déployés, soit deux fois plus que d’habitude. Cependant, le trafic a été interrompu suite au barrage de plusieurs routes par les autorités.

L’élection présidentielle

La 59e élection présidentielle aux États-Unis est prévue pour le 3 novembre. Le candidat du Parti démocrate Joe Biden est le principal adversaire du Président sortant. À cause de l’épidémie, les citoyens ont la possibilité de voter à l’avance. Plus de 60 millions d’Américains ont déjà fait leur choix, indiquent les médias.

Dossier:
Campagne présidentielle 2020 aux États-Unis (71)

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Tags:
présidentielle américaine 2020, États-Unis, élection présidentielle, froid, meeting, Donald Trump, Nebraska
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook