International
URL courte
Par
Navalny empoisonné par un agent de type Novitchok, selon Berlin (110)
13045
S'abonner

Bien que la Russie attende toujours une réponse de l'Allemagne à sa demande officielle d’informations, Berlin pose une condition et se dit prêt à envisager le transfert des données médicales de l’opposant après que Moscou ouvrira une enquête.

L'Allemagne pourra envisager le transfert des données personnelles d'Alexeï Navalny seulement après que la Russie aura ouvert une enquête, a déclaré un porte-parole du ministère allemand de la Justice.

Il a expliqué que cela découle de l'accord européen sur l'aide juridictionnelle et la réglementation dans son pays.

Un refus «inacceptable»

Auparavant, le bureau du procureur général de Russie avait annoncé qu'il avait reçu de Berlin une réponse aux demandes concernant Alexeï Navalny, mais qu’il n'y avait eu aucune réponse à aucune question. En particulier, Moscou voulait savoir la composition chimique de la substance, qui, selon l'Allemagne, a été trouvée dans l’organisme de l’opposant.

Le ministère russe des Affaires étrangères a indiqué que la réponse prouvait que Berlin n’était pas prêt à une coopération constructive.

Lors d'une conversation téléphonique tenue le 5 novembre entre Sergueï Lavrov et son homologue Heïko Maas, Moscou a jugé «inacceptable» le refus de l’Allemagne de «remplir ses obligations juridiques internationales» en transmettant les données médicales de M. Navalny à la Russie. 

Malade à cause d'une pancréatite

Rejetant l'hypothèse d'un empoisonnement, la police russe a affirmé ce 6 novembre qu’Alexeï Navalny souffrait d'une pancréatite.

«Le diagnostic final a été posé par les médecins en tenant compte de plusieurs études chimiques et toxicologiques: dérèglement du métabolisme glucidique; pancréatite chronique avec altération» de certaines fonctions, a déclaré l'antenne sibérienne de la police des transports russe, chargée de l'affaire.

«Le diagnostic d'un empoisonnement (...) n'a pas été confirmé», souligne le communiqué. 

Affaire Navalny

Le blogueur et opposant russe Alexeï Navalny a fait le 20 août un malaise à bord d’un avion qui se dirigeait de Tomsk à Moscou. Après un atterrissage d’urgence, il a été hospitalisé à Omsk, en Sibérie, où il a été placé en soins intensifs et dans le coma artificiel. Les médecins d’Omsk n’ont pas trouvé de traces de poison dans son sang et son urine.

À la demande de sa famille, il a été transféré par avion médicalisé à l’hôpital de la Charité en Allemagne le 22 août. Le 2 septembre, Berlin a annoncé, en se référant à des médecins militaires, qu’il aurait été empoisonné par une substance du groupe des agents toxiques Novitchok.

Dossier:
Navalny empoisonné par un agent de type Novitchok, selon Berlin (110)

Lire aussi:

«Vous allez voir en 2021, l’islam, on va tous vous tuer»: le passager ivre d’un tram interpellé à Montpellier
Un destroyer américain viole la frontière russe près de Vladivostok
Migrants délogés: Rémy Buisine «pris à la gorge» par un policier, Darmanin évoque des «images choquantes» – vidéos
Tags:
empoisonnement, Moscou, Berlin, Alexeï Navalny, Allemagne, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook