International
URL courte
Par
Alexandre Loukachenko sous pression après la présidentielle (35)
9661
S'abonner

Les autorités biélorusses ont a déclaré personae non gratae deux diplomates britanniques en poste dans le pays tout en se déclarant ouvertes au dialogue avec Londres.

Deux diplomates britanniques ont été déclarés personae non gratae en Biélorussie en raison de leurs activités «incompatibles avec le statut diplomatique», a annoncé lundi 9 novembre à la chaîne de télévision ONT le porte-parole du ministère biélorusse des Affaires étrangères, Anatoli Glaz.

«Le 8 novembre, le ministère biélorusse des Affaires étrangères a décidé de déclarer personae non gratae deux diplomates de l’ambassade du Royaume-Uni qui s’étaient livrées à des activités incompatibles avec leur statut d’agent diplomatique, leur statut de diplomate et ne correspondant pas aux objectifs déclarés de leur mission en Biélorussie», a indiqué le porte-parole.

Selon lui, le ministère a été obligé de prendre cette décision «compte tenu du caractère destructeur des activités de ces personnes». Malgré cette décision, la Biélorussie reste toujours ouverte au dialogue avec le Royaume-Uni.

Qui sont les diplomates expulsés?

Il s’agit de l’attaché militaire Timothy White-Boycott et de Lisa Thumwood, chef de mission adjointe à l’ambassade britannique, affirme ONT. Selon la chaîne, les deux diplomates ont déjà quitté le pays.

«Selon les forces de l'ordre, ces personnes recueillaient des informations sur la situation politique en Biélorussie et le déroulement des manifestations. Depuis mai, les intéressés ont plusieurs fois rencontré des représentants de l'opposition, des organisations de défense des droits de l'homme, ainsi que des structures non gouvernementales», d’après le reportage de la chaîne.

D’après le site du gouvernement britannique, Lisa Thumwood est arrivée à Minsk en août 2018 après avoir travaillé à l’ambassade du Royaume-Uni à Kiev, en Ukraine, de 2014 à 2018.

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab, a qualifié d'injustifiée l'expulsion des deux diplomates britanniques.

Contestation des résultats de la présidentielle

Des manifestations se tiennent en Biélorussie depuis la présidentielle du 9 août remportée par le Président sortant, Alexandre Loukachenko. Selon la Commission électorale centrale, M.Loukachenko a recueilli 80,1% des voix. Toutefois, l’opposition estime que la victoire revient à sa principale rivale, Svetlana Tikhanovskaïa, qui en comptabilise officiellement 10,8%.

Les manifestations d’opposition se poursuivent dans l’ensemble de la Biélorussie, surtout le week-end. Dans le même temps, les partisans d’Alexandre Loukachenko, qui a été investi Président le 23 septembre, organisent des actions de soutien.

Un Conseil de coordination pour la transition du pouvoir a été créé dans le pays à l'initiative de Svetlana Tikhanovskaïa. Ses membres demandent l’ouverture de négociations et la tenue de nouvelles élections.

Dossier:
Alexandre Loukachenko sous pression après la présidentielle (35)

Lire aussi:

Macron: quand «votre famille parle l'arabe, c'est une chance pour la France»
Caricatures de Mahomet: Daech «prépare des attentats en Europe à Noël», selon un ex-agent du MI6
L’hiver arrive: la France est-elle dans une situation «prérévolutionnaire»?
Tags:
persona non grata, diplomates, expulsions, Royaume-Uni, Biélorussie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook