International
URL courte
Par
2390115
S'abonner

Le Président américain Donald Trump a signé ce jeudi 12 novembre un décret interdisant aux Américains d'investir dans une trentaine d'entreprises qui font des affaires avec l'armée chinoise. Le décret doit entrer en vigueur le 11 janvier.

Signé ce jeudi 12 novembre par Donald Trump, un décret présidentiel interdit aux Américains de placer de l'argent dans des entreprises chinoises qui aident, selon le document, l’armée populaire de libération (APL) à se moderniser.

Dans le décret publié sur le site de la Maison-Blanche, l’administration américaine affirme que la Chine «exploite de plus en plus le capital des États-Unis pour financer et pour assurer le développement et la modernisation de ses appareils militaires» ce qui permet à la Chine de «menacer directement les États-Unis» et «les forces américaines à l'étranger».

Selon le Wall Street Journal, 31 entreprises figurent sur la liste. En juin, Bloomberg en a publié une comprenant 20 sociétés dont certaines spécialisées en conception aérospatiale et construction navale ainsi que d'autres dans les télécommunications comme China Mobile Ltd. et China Telecom Corporation.

Le texte doit entrer en vigueur le 11 janvier, soit neuf jours avant l'investiture du nouveau Président. Les Américains ayant des intérêts financiers dans les sociétés visées par le décret ont jusqu'en novembre 2021 pour les céder.

Lire aussi:

Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Une frégate allemande arraisonne un navire turc faisant route vers la Libye - vidéo
Un camp de migrants s'installe dans le centre de Paris, la police intervient - vidéo
Tags:
décret, États-Unis, Chine, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook