International
URL courte
Par
8811288
S'abonner

Prétextant ne pas vouloir sanctionner les entreprises européennes participant à la construction du gazoduc Nord Stream 2, le gouvernement américain les contacte actuellement pour les avertir de sanctions imminentes, selon un haut responsable américain cité par l’agence DPA.

Les autorités américaines augmentent leur pression sur les entreprises européennes faisant partie du projet Nord Stream 2 en les menaçant d’introduire très bientôt des sanctions, selon l’agence allemande DPA.

«Ce pipeline n’aura pas lieu», a lancé auprès de l’agence un haut représentant du gouvernement américain. Et de préciser: «Voici à quoi ressemble un pipeline mourant.»

Les autorités américaines sont en train de contacter les personnes concernées et de les informer des restrictions imminentes,, toujours selon la même source.

«Les États-Unis ne veulent pas imposer de sanctions contre les entreprises européennes. Nous faisons ces appels pour les avertir et leur donner le temps de sortir [du projet]», a précisé l’interlocuteur de l’agence allemande.

Sans fournir aucune information quant aux entreprises qui seraient spécifiquement concernées à cet égard, le responsable a qualifié le Nord Stream 2 de «projet géopolitique que la Russie utilisera pour faire chanter les pays européens».

Les sanctions visant Nord Stream 2 élargies

L'opérateur du gazoduc, la société Nord Stream 2 AG, a déclaré en novembre que les sanctions élargies par les États-Unis toucheront plus de 120 entreprises de plus de 12 pays européens qui fournissent services et matériels au projet.

Le département d’État américain a précisé le 20 octobre le domaine d’application des sanctions introduites précédemment contre Nord Stream 2. Désormais, les mesures visent non seulement les personnes physiques et morales qui facilitent la mise à disposition des navires qui posent les tuyaux, mais aussi celles qui sont responsables de leur maintenance.

La diplomatie américaine a souligné qu’avec le département du Trésor, ils étaient prêts à «utiliser la gamme complète des sanctions pour arrêter la construction» du pipeline.

Washington appelé à renoncer à ses sanctions contre Nord Stream 2

La commission de l’Est de l'économie allemande a adressé le 17 novembre une lettre à Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, dans laquelle elle appelle Joe Biden à relancer le partenariat transatlantique et à mettre fin à la politique de sanctions extraterritoriales à l’encontre du projet de gazoduc Nord Stream 2, a relaté le Handelsblatt.

Dans le même temps, l’économie allemande a appris avec inquiétude que «les Démocrates veulent introduire de nouvelles sanctions extraterritoriales contre le projet Nord Stream 2 au détriment des entreprises européennes, même après le succès de la campagne électorale de Joe Biden».

Lire aussi:

Un destroyer américain viole la frontière russe près de Vladivostok
L’étau stratégique se resserre autour de Pékin avec l’accord militaire entre le Japon et l’Australie
Une frégate allemande arraisonne un navire turc faisant route vers la Libye - vidéo
Tags:
États-Unis, Europe, Allemagne, Nord Stream 2 AG, Nord Stream 2
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook