International
URL courte
Par
10669
S'abonner

La conduite de Paris et Berlin met en doute l'utilité de la tenue de nouveaux sommets Normandie, a estimé le représentant permanent de la Russie à l’Onu, Vassili Nebenzia.

La manière dont se sont comportées la France et l'Allemagne aux Nations unies pose la question de savoir s'il faut tenir de nouvelles rencontres au format Normandie, a déclaré Vassili Nebenzia, représentant permanent de la Russie à l’Onu.

«Ce qui est survenu aujourd'hui compromet le rôle de Berlin et de Paris en tant que médiateurs dans le règlement de la crise ukrainienne», a affirmé M.Nebenzia lors d'une réunion informelle du Conseil de sécurité de l'Onu consacrée au respect des accords de Minsk.

Ces deux pays «prennent plutôt soin de soutenir le gouvernement ukrainien» et, par conséquent, «cela soulève des questions sur l'utilité de tenir de nouveaux sommets Normandie», a expliqué le représentant permanent.

Si les arrangements qui y ont été conclus ne sont pas respectés, «ils n'ont pas de valeur ajoutée», a-t-il résumé.

Moscou a récemment appelé les partenaires français à adopter une approche plus responsable dans leur rôle de co-médiateur dans le format Normandie consacré au règlement dans l’est de l’Ukraine, ce qui suppose une attitude impartiale à l’égard de Kiev, de Donetsk et de Lougansk.

Sommet en suspens

Le sommet, qui se tient à l'initiative de la partie russe avec la participation des représentants des Républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk, devait être diffusé sur le site de l'Onu, mais les représentants de Paris et Berlin se sont érigés contre cette diffusion et ont refusé d'y participer.

Kiev a été également invité à la rencontre, a précisé le premier adjoint au représentant permanent de la Russie auprès de l'Onu, Dmitri Polianski.

Selon lui, la France et de l'Allemagne souhaitaient ne pas donner de voix aux représentants de Donetsk et Lougansk au Conseil de sécurité. Ensuite, les deux pays ont tenté d'appeler les autres à boycotter le sommet.

«Une décision sans précédent – ils se sont prononcés contre le diffusion et l’archivage de l’événement sur le site de l'Onu», a dénoncé M.Polianski.

Il a été décidé de diffuser la réunion sur la chaîne YouTube de la représentation permanente de la Russie auprès de l'Onu.

Lire aussi:

Véran déclare que le couvre-feu à 18h «ne suffit pas à faire reculer le virus»
Un homme tue deux femmes dont une employée du Pôle emploi
Pr Raoult: «Il faut arrêter de penser que les gens vont vivre indéfiniment enfermés» – entretien exclusif
Tags:
Allemagne, France, Russie, Conseil de sécurité de l'Onu, République populaire autoproclamée de Lougansk (RPL), République populaire autoproclamée de Donetsk (RPD), Vassili Nebenzia
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook