International
URL courte
Par
51043
S'abonner

L’administration d’Istanbul a confirmé l’arrestation le 3 décembre de deux journalistes de la chaîne de télévision russe NTV, annonçant que leur détention serait prolongée pour une période de trois jours. Moscou a demandé des informations supplémentaires à Ankara.

Deux journalistes de la chaîne de télévision russe NTV, Alexeï Petrouchko et son caméraman Ivan Malychkine, arrêtés à Istanbul où ils tournaient un reportage, resteront en détention pendant trois jours, a annoncé ce vendredi 4 décembre l’administration d’Istanbul.

«L'enquête continue et la durée de leur détention a été prolongée de trois jours sur ordre du parquet», a indiqué l’administration dans un communiqué.

Selon les autorités, deux Russes ainsi qu'un Turc ont procédé à des prises de vue sans autorisation non loin d’un centre de développement de drones. Ils ont été arrêtés par des agents de la direction régionale de la sécurité le 3 décembre, à 10h30.

L’arrestation des journalistes

Le matin du 3 décembre, MM.Petrouchko et Malychkine ont informé leur rédaction que des inconnus les avaient abordés à Sanayi, une banlieue d’Istanbul, et qu’ils les emmenaient vers une destination inconnue.

Le soir-même, Alexeï Petrouchko a envoyé un texto indiquant qu’ils étaient toujours retenus, selon la chaîne NTV. Les deux hommes sont injoignables depuis ce moment.

Le ministère russe des Affaires étrangères a plus tard confirmé l’absence de contact avec les journalistes.

«L'ambassade de Russie à Ankara et le consulat général de Russie à Istanbul sont en contact avec les autorités turques, cherchent à obtenir des informations sur leur éventuelle détention et à déterminer où se trouvent les journalistes. Nous comptons sur une assistance rapide du côté turc», a indiqué le ministère dans un message sur Facebook.

Un reportage tourné près d’un centre de drones

Un représentant du ministère turc des Affaires étrangères a plus tard expliqué à Sputnik que les journalistes avaient essayé de filmer à proximité du siège de la société Baykar SA qui produit des drones. Il est interdit de prendre des photos ou des vidéos sur ce site sans autorisation spéciale.

L’état de santé des journalistes est «normal», selon la même source.

Lire aussi:

Le licenciement «secret» de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Israël intensifie ses bombardements en Syrie, Joe Biden visé?
Pfizer va réduire temporairement ses livraisons de vaccin en Europe
Tags:
NTV (chaîne TV russe), Russie, arrestation, journalistes, Turquie, Istanbul
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook