International
URL courte
Par
10923
S'abonner

L'incendie qui s'est déclaré dans l'hôpital universitaire SANKO de la ville de Gaziantep (sud-est de la Turquie) suite à une panne du système d'oxygène de l'unité des soins intensifs a fait huit morts, selon l'agence Anadolu.

L'incendie dû à une panne du système d'oxygène a fait huit morts dans l'unité des soins intensifs pour les malades du coronavirus dans l'hôpital universitaire SANKO à Gaziantep (sud-est de la Turquie), rapporte l'agence Anadolu.

Sept patients sont décédés sur les lieux et un huitième lors de son transport dans un autre hôpital. 14 autres malades soignés dans cette unité ont été transférés dans différentes cliniques.

L'incendie maîtrisé, une enquête ouverte

Les flammes ont été maîtrisées en peu de temps grâce à l'intervention du personnel de l'hôpital et des pompiers municipaux.

Le gouverneur de Gaziantep a annoncé que l'incendie s'était déclaré à 04h45 (02h45 à Paris) à la suite de l'explosion d'un appareil respiratoire à oxygène.

Une enquête judiciaire et administrative a été ouverte.

Lire aussi:

«C'est de la…»: le chef sortant du Pentagone se lâche en parlant du chasseur F-35
François Bayrou amené à se justifier sur une photo de lui sans masque dans un aéroport apparue sur les réseaux
Rouée de coups et laissée nue en pleine nuit au bord de la route
Tags:
hôpital, explosion, Gaziantep
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook