International
URL courte
Par
15545
S'abonner

Après les trois cas de la variante britannique déjà signalés la veille, la Suisse a repéré deux autres cas sur son territoire, cette fois en provenance d'Afrique du Sud. L’une des personnes infectées séjourne maintenant en France, rapporte l'Office fédéral de la santé publique.

Deux cas de la nouvelle variante du coronavirus apparue en Afrique du Sud et qui semble se transmettre plus rapidement ont été signalés en Suisse. L’une des personnes infectées se trouve maintenant en France, rapporte ce dimanche 27 décembre l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

«Dans le cadre de ses recherches, l'École polytechnique fédérale de Zurich (ETHZ) a séquencé environ 500 échantillons de personnes ayant été testées positives. La variante sud-africaine a été trouvée dans deux échantillons tandis que la variante britannique n'a pas été détectée», indique l’OFSP.

L'une des deux personnes infectées séjourne dans le canton de Schwyz, la deuxième est en France, précise l’OFSP.

Premiers cas de la variante britannique en Suisse

Le 24 décembre, la Suisse a signalé deux premiers cas de la variante britannique du coronavirus chez des habitants du Royaume-Uni. Ils ont été découverts dans les cantons de Zurich et des Grisons. Le 26 décembre, une troisième personne a été infectée par la nouvelle variante britannique au Liechtenstein.

Au total, la Suisse recense cinq cas de la nouvelle variante plus contagieuse: trois en provenance de Grande-Bretagne, deux d'Afrique du Sud.

L'OFSP avait auparavant informé que les voyageurs britanniques et sud-africains arrivés en Suisse le 14 décembre ou après doivent être mis en quarantaine pendant 10 jours. Depuis mi-décembre, quelque 10.000 Britanniques sont arrivés en Suisse.

Lire aussi:

Le licenciement «secret» de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Israël intensifie ses bombardements en Syrie, Joe Biden visé?
Tags:
Suisse, Afrique du Sud, souche de coronavirus
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook