International
URL courte
Par
191045
S'abonner

Le Président français a envoyé une lettre «affichant le désir de développer les relations» entre la France et la Turquie à son homologue Recep Tayyip Erdogan, a déclaré aux journalistes le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu.

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a évoqué pour le journal Sabah plusieurs sujets, dont les relations, ces derniers temps tendues, entre son pays et la France. En abordant ce thème, il a indiqué qu’Emmanuel Macron avait récemment adressé une lettre au Président Erdogan.

«Il y a deux jours, nous avons reçu une lettre de la part d’Emmanuel Macron, très positive, affichant le désir de développer les relations et […] indiquant qu'il souhaite également rencontrer notre Président», a-t-il noté à Sabah, ajoutant que la lettre commençait par «Cher Tayyip» rédigé en turc.

Mevlut Cavusoglu a affirmé que le Président avait eu une réaction positive à la missive de son homologue français.

«Le Président a également dit: "Je vous verrai avec plaisir." Il s’agit avant tout de visioconférences et d'appels téléphoniques», a-t-il précisé.

Cette lettre avait été précédée, est-il précisé au cours de l'entretien, par une missive adressée au chef de l'Élysée par le Président Erdogan pour lui souhaiter un prompt rétablissement et une bonne année.

Le ministre turc a également constaté la présence de développements positifs dans les relations actuellement tendues avec la France.

Détérioration des rapports

Les relations entre la France et la Turquie se sont envenimées après l'assassinat du professeur d'histoire Samuel Paty, décapité près d’un collège des Yvelines en octobre dernier pour avoir montré en classe des caricatures du prophète Mahomet. Emmanuel Macron a pourtant déclaré par la suite que la France ne renoncerait pas à la publication de telles dessins. Recep Tayyip Erdogan avait appelé ses concitoyens à ne plus acheter d’articles français.

Quelques jours plus tôt, après des déclarations du Président turc qui a affirmé que son homologue français avait besoin de soigner sa santé «mentale», Paris avait rappelé son ambassadeur à Ankara pour consultations.

Lire aussi:

Deux voleurs s’accroupissent derrière un caddie pour se cacher de la police à Toulouse
Un policier renversé et projeté au sol après avoir voulu contrôler un individu à motocross à Lyon
Le prototype Starship de SpaceX réussit son atterrissage, puis explose
Tags:
relations bilatérales, Emmanuel Macron, Recep Tayyip Erdogan, Turquie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook