International
URL courte
Par
0 58
S'abonner

Encore une fois, la Libye suspend ses exportations de brut dans les ports du Croissant pétrolier, cette fois-ci en raison d’arriérés de salaires, annonce la chaîne libyenne 218TV.

La Garde des installations pétrolières de Libye a annoncé la suspension des opérations d'exportation depuis la région du Croissant pétrolier, dans l’est du pays, en raison de retard dans le paiement des salaires, a annoncé la chaîne libyenne 218TV.

Se référant à une source dans cette zone, elle informe que le personnel de la Garde exige que soient versés les arriérés de salaires et améliorées les conditions de travail.

Les ports de Ras Lanouf et d’Al-Sedra ont cessé leurs exportations de brut et les nouveaux pétroliers ne seront pas autorisés à y entrer jusqu’à ce que le conflit soit réglé. Ceux de Zoueitina et Brega fonctionnent encore mais seulement jusqu’à ce soir, dans l’attente de la prise de mesures pour trouver une solution au problème, ajoute la chaîne.

Le commandant de l'Armée nationale libyenne (ANL), Khalifa Haftar, a annoncé en septembre 2020 la reprise de l’extraction et de l’exportation de pétrole par les ports libyens après leur arrêt pendant plusieurs mois. L’ANL avait alors déclaré avoir entamé un dialogue inter-libyen avec la participation du vice-Premier ministre du Conseil national de transition (CNT), Ahmed Miitig.

Situation en Libye

Le ministère égyptien des Affaires étrangères a évoqué le 20 janvier la conclusion par les parties en conflit d'un accord sur la tenue d'un référendum sur la Constitution dans le cadre des préparatifs d’élections présidentielle et législatives prévues pour le 24 décembre 2021. La veille, les participants au Forum de dialogue politique libyen ont approuvé à la majorité le mécanisme de sélection des représentants de l'exécutif en Libye, qui dirigera provisoirement le pays jusqu'aux élections.

La Libye voit se poursuivre la confrontation entre le gouvernement d'union nationale libyen (GNA) de Fayez el-Sarraj, qui contrôle Tripoli et les territoires occidentaux du pays, et l’ANL sous le commandement du maréchal Khalifa Haftar, qui coopère avec le parlement siégeant dans l’est. Le Conseil national de transition est soutenu par la Turquie et le Qatar, tandis que l’ANL l’est par l'Égypte et les Émirats arabes Unis.

Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré que les efforts en Libye devaient être concentrés sur la restauration de la souveraineté et de la structure étatique du pays.

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Sanctions contre la Russie, le Venezuela et la Birmanie: «une erreur stratégique majeure commise par l’UE»
Tags:
exportations, pétrole, Libye
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook