International
URL courte
Par
9421
S'abonner

Un article du Aargauer Zeitung annonçant la désignation de Ngozi Okonjo-Iweala au poste de directrice générale de l’Organisation mondiale du commerce a suscité la controverse, obligeant le média à s’excuser pour le langage «raciste et sexiste» utilisé après avoir qualifié de «grand-mère» la femme politique.

Le quotidien suisse Aargauer Zeitung a présenté ses excuses pour un article sur la nomination de la femme politique nigériane Ngozi Okonjo-Iweala à la tête de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Son titre faisant notamment allusion à l’âge de la responsable.

«Nous avons publié un article titré "Cette grand-mère deviendra le nouveau chef de l’OMC"», rappelle le journal dans un communiqué. «Ce titre était déplacé et impropre. Il a provoqué l’indignation de nos lecteurs. Nous présentons nos excuses pour cette erreur éditoriale», poursuit le média.

L’article en question est initialement paru dans l’édition imprimée du 9 février, mais aussi en ligne puis dans deux autres journaux.

L’auteur de l’article avait proposé «Une femme afro-américaine sera à la tête de l’OMC, une première», mais les éditeurs ont choisi un autre titre, explique le rédacteur en chef.

En février, le conseil général de l’OMC a approuvé la candidature de Ngozi Okonjo-Iweala qui est ainsi devenue la première femme à être nommée à ce poste de l’organisation.

Mme Okonjo-Iweala a remercié «toutes mes sœurs, les dirigeantes de l’agence Onu Femmes et les 124 ambassadeurs à Genève qui ont signé la pétition, dénonçant les remarques racistes et sexistes du journal».

La femme politique a cependant souligné que les excuses étaient «importantes» et «venues au bon moment».

Née en 1954, Mme Okonjo-Iweala a occupé les postes de ministre des Finances et des Affaires étrangères du Nigéria, ainsi que de directrice générale de la Banque mondiale.

Lire aussi:

Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
Des millions de voitures pourraient être prochainement exclues de la circulation dans les grandes villes de France
Tags:
Organisation mondiale du commerce (OMC), Ngozi Okonjo-Iweala, Suisse, journal, excuses, insulte
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook