International
URL courte
Par
3140
S'abonner

L’Union européenne a été autorisée ce 13 octobre à imposer des droits de douane sur des importations américaines dans le cadre de l’affaire des subventions à Boeing.

L'OMC a autorisé ce 13 octobre l’Union européenne à imposer des droits de douane sur quatre milliards de dollars d’importations en provenance des États-Unis en raison des subventions à Boeing.

L’Organisation a indiqué dans son rapport que la «nature des effets défavorables» provoqués par l’aide au géant américain s'élevait à quelque quatre milliards de dollars (environ 3,38 milliards d’euros) et que Bruxelles n’était pas en droit de demander des contre-mesures dépassant ce montant.

Cette décision pourrait raviver les tensions commerciales entre les États-Unis et l’Europe, estime Reuters, mais permettrait également de clore un litige vieux de 16 ans entre Boeing et Airbus.

Les sanctions

Le Bureau du représentant américain au commerce (USTR) avait annoncé le 12 août dernier que certains produits importés de Grèce et du Royaume-Uni bénéficieraient de la levée des sanctions américaines dans le cadre de l'affaire sur les subventions d’Airbus et Boeing. Cependant, il a décidé de les maintenir pour les produits français et allemands, allant jusqu’à allonger la liste.

Les États-Unis avaient reçu l’an passé le feu vert de l’OMC pour imposer des taxes sur près de 7,5 milliards de dollars de biens et services européens importés chaque année, rappelle BFM TV.

En 2004, après une année qui a permis à Airbus de monter sur la première marche du podium des meilleurs vendeurs mondiaux d’avions civils, Boeing avait saisi l’OMC d’une plainte, affirmant que le constructeur européen avait rompu un accord bilatéral datant de 1992, en touchant des aides financières. Celles qui auraient permis au groupe Airbus de tenir un rythme qu’il n’aurait, selon Boeing, jamais pu tenir.

Lire aussi:

Il refuse de donner une cigarette, sa mère se fait tuer en prenant sa défense dans la Drôme
Erdogan appelle les Turcs à boycotter les produits français et assure que Macron doit aller chez le psychiatre
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Tags:
droits de douane, Airbus, États-Unis, Boeing, Organisation mondiale du commerce (OMC)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook