International
URL courte
Par
5020268
S'abonner

Tandis que les États-Unis et leurs alliés lançaient des missiles sur le territoire syrien en avril 2018, un sous-marin américain attendait l’ordre d’attaquer les navires russes évoluant dans la région, affirme Fox News.

Le sous-marin américain de classe Virginia USS John Warner se tenait prêt à couler des navires russes au large de la Syrie en 2018, rapporte la chaîne Fox News.

En avril 2018, le submersible prenait part aux bombardements du territoire syrien lancés par Washington et ses alliés britannique et français suite à l’attaque chimique de Douma imputée par l’Occident aux forces fidèles à Bachar el-Assad, indique la chaîne.

Après avoir lancé six missiles Tomahawk, l’engin a plongé et s’est préparé à «torpiller tout navire militaire russe» en cas d’attaque contre tout bâtiment américain se trouvant dans la zone, «dont un qui agissait comme un leurre et ne tirait pas de missiles».

Plus de 100 missiles tirés

L’attaque menée dans les premières heures du 14 avril 2018 a visé trois sites: le Centre d’étude de recherche scientifique (CERS) situé au nord de Damas, ainsi que deux présumés entrepôts d’armes chimiques. Au total, 105 projectiles ont été tirés par les forces de la coalition.

La Russie, alliée de Damas, soutenait pour sa part que l’attaque chimique de Douma avait été mise en scène par le groupe Casques blancs.

Lire aussi:

Et si les vaccins étaient inutiles et inefficaces? La France face au péril du variant brésilien
Finkielkraut «bug» en plein direct sur CNews, n’ayant pas compris que l’émission avait commencé – vidéo
De Lyon à Moscou pour le vaccin russe: un avocat français livre à Sputnik son expérience
Tags:
Fox News, US Navy, Russie, bombardements, sous-marin, Syrie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook