International
URL courte
Par
299
S'abonner

Les États-Unis et l'Union européenne ont décidé de suspendre pour une période initiale de quatre mois les surtaxes transatlantiques liées au conflit sur les subventions à l'aéronautique qui oppose Airbus à Boeing, a annoncé vendredi 5 mars la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

À l’issue de son entretien avec le Président américain Joe Biden, la présidente de la Commission européenne a annoncé ce vendredi 5 mars l’accord entre les États-Unis et l’UE sur la suspension temporaire des surtaxes douanières dans le cadre du conflit économique entre Boeing et Airbus.

«Le Président Biden et moi, nous avons accepté de suspendre tous nos tarifs imposés dans le cadre des litiges Airbus-Boeing, tant sur les produits aéronautiques que non aéronautiques, pour une période initiale de quatre mois», a indiqué Ursula von der Leyen dans un communiqué.

Elle a souligné que les parties s'étaient engagées à se concentrer sur la résolution de ces différends qui concernent le domaine aérien.

«C'est une excellente nouvelle pour les entreprises et les industries des deux côtés de l'Atlantique et un signal très positif pour notre coopération économique pour les années à venir», a-t-elle ajouté.

Paris se félicite de l’accord

Pour le ministre délégué au Commerce extérieur Franck Riester, l’accord en question est «une première étape dans le processus de désescalade» commerciale.

«Nous allons maintenant travailler, avec la Commission et nos partenaires européens, pour parvenir dans les quatre mois à venir à un accord sur de nouvelles règles encadrant le soutien public au secteur aéronautique, qui soit conforme à nos intérêts et sans naïveté », a-t-il ajouté dans un communiqué repris par l’AFP.

Réagissant à l'annonce, le ministre français de l'Économie, Bruno Le Maire, a salué le fait que les États-Unis et l'Europe sortent de la guerre commerciale qui ne faisait que «des perdants».

«Je me réjouis pour nos viticulteurs français. Nous devons continuer sur la voie de la coopération pour trouver un accord définitif», a-t-il indiqué, cité par Reuters

Un litige qui remonte à 2004

Les deux géants aéronautiques s'affrontent depuis octobre 2004 devant l'Organisation mondiale du commerce (OMS) sur les aides publiques versées aux deux groupes, jugées illégales.

Dans le cadre de ce litige, les États-Unis ont été autorisés en octobre 2019 à imposer des taxes sur près de 7,5 milliards de dollars de biens et services européens importés chaque année, y compris des produits alimentaires, ainsi que des vins et spiritueux. Un an plus tard, l'OMC a autorisé Bruxelles à mettre en place des taxes sur 4,5 milliards de dollars de produits américains à destination de l'UE.

Lire aussi:

Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
Des millions de voitures pourraient être prochainement exclues de la circulation dans les grandes villes de France
Tags:
taxes, tarifs, Airbus, Boeing
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook