International
URL courte
Par
0 256
S'abonner

Le ministère équatoguinéen de la Santé fait état d’une vingtaine de victimes ainsi que de centaines de blessés suite à plusieurs déflagrations survenues ce dimanche dans le pays.

Plusieurs explosions importantes, quatre selon Reuters, ont retenti ce dimanche 7 mars dans la ville de Bata, capitale économique de la Guinée équatoriale. D’après les informations du ministère de la Santé du pays, pour l’instant, le nombre de blessés dépasse les 400 et celui des victimes oscille autour d’une vingtaine. Pourtant, ces données ne sont pas définitives, «des morts» ainsi que «de nombreux disparus» pouvant toujours se trouver sous les décombres, selon les autorités sanitaires.

«Nos professionnels de la santé continuent de prodiguer des soins sur les lieux de la tragédie et dans les centres de santé», est-il indiqué sur le compte Twitter du ministère.

Cette série d’explosions s’est produite dans un camp militaire, selon la presse équatoguinéene. Alors que la cause exacte des déflagrations n’a pas encore été établie, un journaliste de la Television de Guinea Ecuatorial (TVGE) indique à l’AFP «qu'elles pourraient provenir de l'armurerie» du camp militaire du quartier de Nkoa Ntoma. 

De nombreuses vidéos témoignant de ces explosions circulent sur les réseaux sociaux. Certaines montrent une épaisse colonne de fumée noire.

D’autres attestent de ruines de bâtiments détruits après les déflagrations.

Selon Reuters, «des camionnettes remplies de survivants, dont beaucoup d’enfants», se sont rendues vers un hôpital local dans lequel des blessés qui se trouvaient sur le sol ont été filmés.

Premières réactions

Parmi les premières réactions figure celle d’Olivier Brochenin, ambassadeur français en Guinée équatoriale, qui a qualifié les faits de «catastrophe».

«Mes condoléances pour la catastrophe qui vient de se produire à Bata. Mes pensées vont à toutes les victimes. Solidarité», a-t-il écrit sur Twitter en espagnol, l’une des langues officielles de ce pays et la plus parlée.

La ministre espagnole des Affaires Étrangères, Arancha Gonzalez, a annoncé sur Twitter suivre «avec inquiétude» la situation dans ce pays africain. L’ambassade espagnole en Guinée équatoriale a par ailleurs recommandé à ses ressortissants de rester chez eux.

Lire aussi:

La vidéo d’un homme poussant une femme dans les escaliers du métro parisien suscite une controverse
Le FSB russe arrête deux hommes soupçonnés de préparer un coup d’État en Biélorussie
En continu: Prague annonce l'expulsion de 18 diplomates russes
Tags:
explosion, Guinée équatoriale
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook