International
URL courte
Par
291255
S'abonner

Révolution sous perfusion, soutien aux rebelles extrémistes, dénonciations sans preuves de crimes abjects: malgré de nombreuses manœuvres politiques dans l’ombre depuis dix ans, les gouvernements occidentaux ont échoué en Syrie. Mais contrairement à leurs alliés arabes, Washington et Bruxelles s’obstinent dans leurs erreurs.

Dans une nouvelle résolution adoptée ce 11 mars 2021, les parlementaires européens ont exprimé leur opposition à toute normalisation avec la Syrie.

Une déclaration qui s’inscrit dans la ligne politique des pays occidentaux depuis le début des troubles dans ce pays, mi-mars 2011. Cependant, leurs alliés dans ce conflit, et en premier lieu l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, semblent vouloir renouer avec Damas.

Retour dans ce nouveau Lignes Rouges en bref sur des années de faux pas qui ont conduit les Occidentaux à un échec en Syrie.

Lire aussi:

L'ancien ministre Éric Raoult est mort
Expulsion de diplomates, interdiction d'entrée: Moscou riposte aux sanctions US
Sans assimilation, le risque «d’une guerre de tous contre tous»? – vidéo
Tags:
Arabie Saoudite, Etat islamique, Daech, terrorisme, attentat, propagande terroriste, propagande, manipulation, mensonge, attaque chimique, guerre, Emmanuel Macron, France, Joe Biden, États-Unis, conflit syrien, crise syrienne, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook