International
URL courte
Par
517171
S'abonner

Envoi d’une délégation dans le Donbass, intention d’envoyer des navires de guerre en mer Noire… Depuis le 8 avril, Washington multiplie les initiatives visant à afficher son soutien à Kiev alors que les tensions reprennent ces derniers jours avec Moscou.

La marine américaine, qui opère régulièrement en mer Noire, envisage un nouveau déploiement de navires de guerre afin de montrer son soutien à l’Ukraine et d’envoyer un message à la Russie, a déclaré à CNN un responsable militaire américain ce vendredi 9 avril.

Il a ajouté que des avions de reconnaissance continuaient de voler dans l’espace aérien international au-dessus de la mer Noire pour surveiller l’activité navale russe et tous les mouvements de troupes en Crimée.

«Si quelque chose change, nous serons prêts à répondre», a-t-il précisé.

Visite d’une délégation US dans le Donbass

Le soutien à l’Ukraine a été également manifesté par une délégation militaire sous la conduite du colonel Brittany Stewart, attachée militaire des États-Unis à Kiev, qui s’est rendue dans le Donbass le 8 avril.

«Le gouvernement américain est profondément préoccupé par la situation entourant les frontières de l'Ukraine et soutient fermement la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Ukraine», a fait savoir Mme Stewart lors d’un point de presse.

CNN signale que l'administration Biden a exprimé des inquiétudes quant à la montée des tensions entre l'Ukraine et la Russie. Ces dernières semaines, le Président, le secrétaire d'État Tony Blinken, le secrétaire à la Défense Lloyd Austin, le chef d’état-major des Armées Mark Milley et le conseiller à la Sécurité nationale Jake Sullivan se sont tous entretenus avec leurs homologues ukrainiens.

Le Pentagone a également exprimé son inquiétude quant au «comportement de la Russie dans l'est de l'Ukraine».

Le porte-parole du département d’État Ned Price a indiqué lors d’un point de presse:

«Nous avons demandé à la Russie une explication à ces provocations, mais surtout, ce que nous avons donné directement à nos partenaires ukrainiens est un message de réconfort».

En début de semaine, Washington a qualifié de montée d’agressivité les déplacements de troupes russes en Crimée et à la frontière orientale de l’Ukraine. Les États-Unis ont appelé la Russie à les expliquer et se sont déclarés prêts à la communication.

Moscou dénonce le ton de Washington

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov a annoncé mardi 6 avril à Sputnik que toutes les explications requises avaient déjà été fournies à la partie américaine la semaine dernière et que Moscou ne tiendrait pas de dialogue eu égard au ton employé par Washington.

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a indiqué que la Russie déplaçait ses troupes sur son territoire et à sa guise. Selon lui, cela ne menace personne et ne doit inquiéter personne.

Moscou a souligné à plusieurs reprises n’être pas une partie prenante au conflit inter-ukrainien et être intéressé par un règlement de la crise politique et économique.

Lire aussi:

Plus de 15.000 nouveaux cas de Covid-19 dénombrés en France en 24 heures
Voici ce que l’on risque en publiant son QR Code de vaccination sur Internet
«Nous n'avons jamais eu de problèmes avec nos voisins»: deux adolescents brûlés au cocktail Molotov à Jaffa
Tags:
Donbass, mer Noire, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook