International
URL courte
Par
12415
S'abonner

Arianespace cède son leadership en matière de missions spatiales commerciales à SpaceX avec son lanceur Falcon 9. En cause: la baisse des commandes publiques ainsi que le coût de lancement des satellites réduit proposé par la société d’Elon Musk.

SpaceX, que dirige Elon Musk, a détrôné Arianespace qui dominait jusqu’à récemment dans le secteur des missions spatiales commerciales.

Ainsi, Arianespace a réalisé seulement cinq lancements avec ses fusées en 2020. Au total, trois Ariane 5 ont été lancées ainsi que deux missions Vega, dont une a échoué.

Face à cela, les États-Unis ont mis en orbite 25 fusées de SpaceX sur 40 lancements au total. Parmi les autres nations spatiales, la Chine a effectué 35 missions orbitales réussies en 39 tentatives de lancement et la Russie occupe la troisième place avec ses 17 fusées lancées.

La concurrence de SpaceX

Comme l’indique Daniel Neuenschwander, le directeur du transport spatial de l’ESA (agence spatiale européenne), cité par Capital, l’une des raisons de cette diminution des lancements est la baisse des commandes publiques, qui représentaient «moins de 20% des 114 lancements effectués en 2020». «Et les autres nations spatiales privilégient leurs propres fusées».

En outre, Arianespace doit faire face à la concurrence de la société SpaceX qui «lui a ravi la position de leader mondial en 2017», prévient la Cour des Comptes dans un rapport publié en 2019. La société d'Elon Musk a bouleversé l'industrie spatiale en réduisant le coût de lancement des satellites grâce à sa percée dans le développement des fusées réutilisables.

Ariane 6 toujours non réutilisable

Pour «garantir à l'Europe un accès souverain à l'espace» et rester compétitive, l’Europe proposera le futur lanceur Ariane 6. La Cour des comptes avait milité en février 2019 pour une fusée européenne réutilisable.

Cependant, invité en décembre 2019 sur le plateau de Good Morning Business sur BFM TV, Stéphane Israël, PDG d'Arianespace, avait annoncé renoncer à l’idée d’un moteur réutilisable en optant pour la prudence.

«On a le droit d'échouer aux États-Unis pour ensuite réussir», a expliqué Stéphane Israël rappelant que l'entreprise d'Elon Musk a beaucoup tenté avant de finaliser son lanceur. «En Europe, on est peut-être plus conservateurs, on a peur de l'échec...».

Au lieu d’un moteur réutilisable, il évoque «une innovation importante qui est un moteur réallumable» qui permettra de «le réallumer plusieurs fois au cours de la mission». En outre, selon lui, Ariane 6 sera 40% moins cher qu'Ariane 5, notamment en améliorant l'assemblage ou en utilisant des pièces imprimées en 3D.

«L'heure n'est pas à la complaisance»

Le media américain Politico note également qu’il y a sept ans, l’Europe a laissé passer l'occasion de développer elle-même ce type de lanceurs, optant plutôt pour une technologie conventionnelle avec sa nouvelle fusée Ariane 6.

«Compte tenu du marché mondial et du positionnement offensif de nos concurrents, l'heure n'est pas à la complaisance», a déclaré le 14 janvier le commissaire européen au Marché intérieur, Thierry Breton, lors de la 13e conférence spatiale européenne à Bruxelles. «Les normes pour les lanceurs sont en train d'être redéfinies en dehors de l'Europe».

Moins chère qu’Ariane 5, mais plus chère que Falcon 9

Au cours des cinq dernières années, Arianespace, qui gère la série Ariane avec la fusée Soyouz développée en Russie et le léger Vega, a connu une participation de 40% sur le marché des lancements commerciaux à 7,5 milliards de dollars, selon les données d’Euroconsult citées par Politico.

Cependant, SpaceX gagne en ce qui concerne les contrats futurs, avec 3,3 milliards de dollars en cours jusqu'en 2029, tandis qu'Arianespace est à 2,6 milliards de dollars.

Ariane 6 pourrait coûter seulement 77 millions de dollars par lancement (selon la configuration), ce qui est bien moins cher que les 177 millions de dollars qu'il en coûte pour Ariane 5. Mais elle ne sera pas réutilisable, ce qui la désavantage dans les coûts immédiats avec les 62 millions de dollars par lancement du Falcon 9 de SpaceX.

Lire aussi:

Moscou réagit aux accusations concernant une cyberattaque contre un pipeline US
Le Hamas lance un nouveau barrage de roquettes vers Israël
En continu: tous les vols vers Tel-Aviv détournés en raison des tirs de roquettes depuis Gaza
Tags:
Elon Musk, SpaceX, Arianespace
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook