International
URL courte
Par
4418145
S'abonner

Au cours d’un échange téléphonique entre Joe Biden et Vladimir Poutine tenu ce 13 avril, le Président américain a proposé à son homologue russe de tenir prochainement une rencontre «dans un pays tiers». Des questions des agendas bilatéral et mondial, dont le contrôle des armements et la situation en Ukraine, ont été abordées.

Joe Biden a proposé à Vladimir Poutine lors d'un entretien téléphonique ce mardi 13 avril d’organiser «un sommet dans un pays tiers dans les mois à venir» afin de discuter de l'éventail des problèmes bilatéraux, annonce un communiqué de la Maison-Blanche.

«Le Président Biden a réaffirmé son intention de construire une relation stable et prévisible avec la Russie, compatible avec les intérêts américains, et a proposé une rencontre au sommet dans un pays tiers dans les mois à venir pour discuter de l'ensemble des problèmes auxquels les États-Unis et la Russie sont confrontés», indique le document.

Au cours de leur conversation, les dirigeants ont discuté «de problèmes régionaux et globaux», dont le contrôle des armements, ainsi que de ceux sécuritaires émergents, se basant sur la prorogation du traité de réduction des armes stratégiques New Start. La situation en Ukraine a également été abordée. L’entretien a d’ailleurs été initié par la partie américaine, selon un communiqué de la présidence russe paru après l'échange.

«Désamorcer les tensions» en Ukraine

Sur fond de la récente escalade de la situation dans l’est de l’Ukraine, le chef de l’État américain a fait part de ses inquiétudes quant au renforcement «soudain» des capacités militaires russes «en Crimée» et «aux frontières avec l’Ukraine». Il a appelé Moscou à «désamorcer les tensions» dans la région, souligne la note de Washington.

Vladimir Poutine a quant à lui exposé à son homologue américain les approches d’un «règlement politique» en Ukraine basé sur les mesures des accords de Minsk, précise le document du Kremlin.

S’agissant des tensions frontalières, Moscou estime au contraire que c'est l’intensification de l’activité militaire de l’Otan près de la frontière russe qui inquiète. Plus tôt dans la journée du 13 avril, la défense russe avait annoncé donner une réponse au déploiement massif de troupes de l’Alliance à la frontière russe.

Qui plus est, lors de leur discussion, Joe Biden a confirmé inviter Vladimir Poutine à prendre part au sommet sur le climat qui se tiendra par visioconférence les 22 et 23 avril.

Lire aussi:

Le MoDem lâche LREM, l'Assemblée rejette le pass sanitaire
«Un gentil garçon»: la mère du tueur présumé du policier à Avignon s’en prend aux autorités
Covid et accident de laboratoire, ces «complotistes» qui avaient vu juste
Tags:
Vladimir Poutine, Joe Biden, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook