International
URL courte
Par
11653
S'abonner

En réaction à la récente arrestation et expulsion de son consul à Saint-Pétersbourg, l’Ukraine a promis de renvoyer en Russie un conseiller de son ambassade à Kiev.

La partie ukrainienne expulsera un conseiller de l’ambassade russe à Kiev en réponse à l’expulsion de son consul en poste à Saint-Pétersbourg, a fait savoir le vice-ministre ukrainienne des Affaires étrangères Evgueni Yenine.

«Il s’agit d’un des conseillers de l’ambassade de la Fédération de Russie à Kiev […]. Une note ad hoc sera remise à l’ambassade demain matin», a déclaré M.Yenine sur la chaîne Ukraine 24 ce dimanche 18 avril.

Arrestation du consul ukrainien

La veille, le Service fédéral de sécurité (FSB) de Russie a annoncé avoir arrêté le consul général d’Ukraine à Saint-Pétersbourg, Alexandre Sossoniouk, accusé d’avoir tenté d'obtenir des informations secrètes.

Selon le FSB, le diplomate a été pris «la main dans le sac» lors d’une rencontre avec un citoyen russe. La partie russe a ensuite «recommandé» à M.Sossoniouk de «quitter ses frontières dans les 72 heures».

Le ministère ukrainien des Affaires étrangères a dénoncé une «provocation» visant à «déstabiliser» l’Ukraine dans le contexte de la hausse des tensions entre les deux pays.

Flambée d’expulsions

Ces derniers jours, plusieurs pays européens ont pris des mesures diplomatiques contre la Russie. Le 17 avril au soir, le ministre tchèque des Affaires étrangères a annoncé l’intention de Prague d’expulser 18 employés de l’ambassade russe identifiés comme des agents des services d’espionnage.

Les autorités tchèques ont également accusé les services secrets russes d’être derrière l’explosion d’un dépôt de munitions à Vrbetice en 2014, lequel avait fait deux morts. La Russie a pour sa part promis de prendre des «mesures de rétorsion» afin que les «auteurs de cette provocation» prennent conscience «de leur responsabilité dans la destruction des fondements des relations entre nos pays».

Plus tôt dans la semaine, c’est la Pologne qui avait annoncé avoir expulsé trois diplomates russes accusés d’«actions hostiles».

Lire aussi:

Un séisme de magnitude 8,2 frappe l’Alaska, un risque de tsunami
Pfizer explique comment augmenter la protection contre le variant Delta
La Martinique de nouveau confinée
Un mort et un autre en réanimation: en Occitanie, le vaccin Pfizer accusé de tuer «des jeunes en pleine forme»
Tags:
tensions, diplomates, expulsions, Russie, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook