International
URL courte
Par
8233
S'abonner

Le porte-parole de la diplomatie chinoise reproche à Washington de ne pas vouloir «établir la vérité» sur l’origine de la pandémie actuelle. Pour Pékin, les services de renseignement américains ne sont pas à même de tirer des conclusions sur ce sujet.

L’intention de Joe Biden de dévoiler un rapport des services de renseignement américains sur l’origine de la pandémie de Covid-19 relève du «jeu politique», a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian.

«L’origine du virus est une difficile question scientifique. Cette fois, les États-Unis veulent autoriser leurs services de renseignement à tirer des conclusions scientifiques, ce qui témoigne du fait que les États-Unis ne veulent pas établir la vérité», expose M.Zhao lors d’un point presse.

Selon lui, la promotion par Washington de l’hypothèse selon laquelle le nouveau coronavirus a été créé en laboratoire constitue un «jeu politique» et une «tentative de se débarrasser de sa responsabilité».

Les agences de renseignement US divisées

Plus tôt dans la semaine, le Président Biden avait fait savoir que les services de renseignement américains étaient divisés sur l’origine du coronavirus ayant entraîné le Covid-19. Dans un communiqué, le chef de la Maison-Blanche informe avoir demandé à la communauté du renseignement de «redoubler d’efforts» pour mener à bien l’enquête sur ce sujet, et de lui présenter un compte-rendu dans 90 jours.

Par la suite, la direction du renseignement américain a indiqué que ses agences disposaient de deux théories sur l’origine de la pandémie. Ainsi, deux services privilégient actuellement la thèse d’une émergence naturelle via un contact humain avec un animal infecté, alors qu’un troisième défend l’hypothèse d’un accident en laboratoire.

Washington presse l’OMS de poursuivre son enquête

Le premier cas officiel de contamination au nouveau coronavirus a été rapporté dans la ville chinoise de Wuhan, où se trouve l’Institut de virologie qui étudie certaines des maladies les plus infectieuses du monde.

En mars 2021, une étude conjointe d’experts de l’OMS et chinois a jugé «extrêmement improbable» que la pandémie soit née d’un accident de laboratoire. L’OMS a en outre déploré les restrictions imposées au travail de ses experts en Chine ainsi que le manque de données communiquées par Pékin.

Jeudi 27 mai, Washington a appelé l’OMS à lancer une nouvelle phase dans son enquête sur l'origine de la pandémie, exigeant que la Chine fournisse un accès complet aux données et échantillons originels aux experts de l’organisation.

Lire aussi:

«Ils profitaient des USA»: Trump se lâche contre Macron et les dirigeants européens
Francis Lalanne choque en liant le malaise cardiaque d’Eriksen au vaccin anti-Covid
Le geste désespéré d’un Algérien en situation irrégulière qui voulait quitter la France
Tags:
OMS, pandémie, Wuhan, Chine, États-Unis, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook