International
URL courte
Par
2428
S'abonner

Les États-Unis ont qualifié dimanche de «signal intéressant» les premiers commentaires directs du numéro un nord-coréen Kim Jong-un sur l'arrivée au pouvoir de l'administration de Joe Biden, avec laquelle il s'est dit prêt «au dialogue comme à la confrontation».

«Nous considérons ces propos comme un signal intéressant et nous attendons de voir s'ils seront suivis d'une quelconque forme de communication plus directe vers nous», a déclaré le conseiller à la sécurité nationale Jake Sullivan à l'antenne d'ABC News.

«Le signal le plus clair qu'ils pourraient nous envoyer est: "Oui, faisons-le, asseyons-nous et entamons des négociations"», a ajouté le conseiller de Joe Biden.

Les commentaires de Kim Jong-un, formulés au troisième jour d'une réunion plénière du comité central du parti au pouvoir, le Parti des travailleurs, coïncident avec la première visite en Corée du Sud du nouvel émissaire des États-Unis pour la Corée du Nord, Sung Kim, nommé le mois dernier.

L'envoyé spécial de Joe Biden s'entretiendra avec des responsables sud-coréens et japonais lors de sa visite programmée jusqu'au 23 juin.

Lire aussi:

Un séisme de magnitude 8,2 frappe l’Alaska, un risque de tsunami
Pfizer explique comment augmenter la protection contre le variant Delta
La Martinique de nouveau confinée
Tags:
États-Unis, Corée du Nord, Kim Jong-un
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook