International
URL courte
Par
294319
S'abonner

La chargée de la diversité et de l’inclusivité au sein de la Société des auteurs et illustrateurs pour enfants (SCBWI) a démissionné après des critiques pour non mention de l’islamophobie dans le communiqué qu’elle a rédigé sur des cas de haine envers les Juifs.

La Société des auteurs et illustrateurs pour enfants SCBWI (Society of Children’s Book Writers and Illustrators) a dû présenter ses excuses à la communauté musulmane après un post condamnant l’antisémitisme mais ne mentionnant pas l’islamophobie. Le message a été publié par April Powers, toute première chargée de la diversité et de l’inclusivité de cette entreprise internationale.

April Powers, juive et noire, a donné sa démission en conséquence.

Le post en question, publié en juin, disait que les Juifs «ont le droit à la vie, à la sécurité et à la liberté, à ne pas être boucs-émissaires et en proie à la peur».

«Ces dernières années, l’antisémitisme a connu un essor à l’échelle internationale, et a représenté une augmentation de 75% des discours haineux et de la violence gratuite à l’encontre des Juifs en l’espace seulement de ces dernières semaines», poursuivait le communiqué rédigé par Mme Powers.

Le post ne mentionnait pas spécifiquement les attaques contre les musulmans; il invitait les gens à «se joindre à nous pour ne pas détourner le regard en dénonçant toutes les formes de haine, y compris l'antisémitisme».

Or, cette omission a provoqué des critiques pour ne pas avoir évoqué l’islamophobie et la discrimination envers le peuple palestinien.

«Rester en dehors de la politique»

L’ancienne chargée de la diversité a présenté ses excuses, précisant qu’en publiant ce texte, l’intention de la société «était de rester en dehors de la politique».

«Je n’ai pas tenu à aborder la montée de l'islamophobie et je regrette profondément cette omission. […] Bien que cela ne remédie pas à la douleur et la déception que vous ressentez à cause de ma mauvaise gestion de ce moment, j'espère que vous accepterez mes excuses les plus sincères et ma démission du SCBWI», a-t-elle écrit.

Cette affaire a suscité de vives réactions, parmi lesquelles celle de l’actrice juive américaine Debra Messing, qui a apporté son soutien à la démissionnaire.

«Une femme noire et juive, April Powers a été licenciée (forcée à démissionner) de son poste de responsable chargée de l’égalité puisqu’un antisémite a haï sa déclaration condamnant l’antisémitisme.»

Mme Powers a remercié sur Facebook tous ses soutiens en ce moment «terrifiant», mais a tout de même tenu à clarifier que la SCBWI ne l’avait pas limogée, ni exigé qu’elle quitte son poste.

Lire aussi:

Quatre personnes blessées par balles à Berlin, une opération policière en cours, selon les médias locaux
Les nombres de décès quotidiens dus au Covid et de malades en réanimation grimpent en France
La police allemande patrouille à La Rochelle aux côtés de la gendarmerie – photo
Tags:
haine, islamophobie, antisémitisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook