International
URL courte
Par
Retour des talibans au pouvoir en Afghanistan, août 2021 (140)
11776
S'abonner

Joe Biden a déclaré ne pas avoir anticipé la débâcle fulgurante de la république afghane face aux talibans*. Cependant, durant son discours, le Président américain s’est bien gardé de révéler les termes de l’accord entre Washington et les islamistes. Un pacte qui pourrait expliquer la situation actuelle. Analyse.

«J'ai toujours promis au peuple américain que je serai honnête avec vous. La vérité est que cela s'est déroulé plus rapidement que prévu.»

Durant sa longue prise de parole ce lundi 16 août au sujet de l’Afghanistan, Joe Biden a-t-il fait son mea-culpa? Devant la progression foudroyante des talibans* et la chute tout aussi rapide de la république afghane, le Président américain s’est dit surpris. L’évacuation précipitée de l’ambassade américaine, dimanche 15 août, dans le chaos de l’aéroport de Kaboul tend à confirmer les erreurs de projections de services de renseignements américains.

Mais la surprise de l’exécutif pourrait très bien être feinte… En effet, sous l’Administration Trump, en février 2020, Washington a signé un accord avec les talibans*. Des négociations engagées sans même prendre la peine de se concerter avec les alliés afghans de l’Oncle Sam! Un pacte repris par l’Administration Biden et dont les termes sont globalement restés secrets. La victoire talibane n’aurait-elle pas pu être décidée il y a près d’un an et demi?

Plus d’informations dans ce nouveau Lignes Rouges en bref.

* Organisation terroriste interdite en Russie.

Dossier:
Retour des talibans au pouvoir en Afghanistan, août 2021 (140)

Lire aussi:

Pas si brouillés? Mélenchon était bien présent aux cinquante ans d’Éric Zemmour
Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
«Le Pr Raoult est responsable de milliers de décès évitables dans les pays francophones», selon un microbiologiste belge
Tags:
Afghanistan, Joe Biden, Kaboul, retrait des troupes, Donald Trump, Taliban, talibans, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook