International
URL courte
Par
7534
S'abonner

La Défense américaine a démenti l’évacuation par Washington de trois bases déployées en Syrie. Près d’un millier de militaires y seront maintenus, assure le Pentagone.

Réagissant à une information diffusée précédemment par des médias iraniens, selon laquelle des troupes américaines avaient quitté trois bases déployées en Syrie, le Pentagone a démenti ses assertions.

«Ce n’est pas vrai. Les paramètres de notre mission restent les mêmes. Nous avons appelé ce matin pour s’en assurer», a déclaré à RIA Novosti ce vendredi un responsable du département américain de la Défense.

Une présence illégale

Selon le Pentagone, 900 militaires américains sont actuellement en place en Syrie.

L’ambassade de Russie à Washington a une nouvelle fois déclaré début août sur Twitter que l’armée américaine se trouvait illégalement en Syrie, réagissant ainsi à une déclaration du colonel Wayne Marotto qui affirmait que les troupes des États-Unis qui se trouvaient dans le nord-est de la Syrie bénéficiaient d’un «mandat clair […] en vertu du droit international, à savoir de la résolution 2254 du Conseil de sécurité de l’Onu adoptée en décembre 2015».

«Les forces américaines n’ont aucun mandat légal pour rester en Syrie, et votre interprétation de la résolution du Conseil de sécurité de l’Onu N°2254 est absurde. Veuillez lire attentivement le document», indique le tweet de l’ambassade.

Le conflit en Syrie dure depuis 2011. La victoire sur Daech* en Syrie et en Irak a été proclamée en 2017, mais des opérations visant à éradiquer les terroristes se poursuivent dans certaines régions.

Un changement de cap?

Lors d’une allocution le 31 août, Joe Biden a déclaré que le départ des troupes américaines d’Afghanistan, après 20 ans de présence, marquait la fin d'une «ère d'opérations militaires majeures visant à refaire d'autres pays».

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Pas si brouillés? Mélenchon était bien présent aux cinquante ans d’Éric Zemmour
Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
«Le Pr Raoult est responsable de milliers de décès évitables dans les pays francophones», selon un microbiologiste belge
Tags:
Syrie, États-Unis, Pentagone
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook