Maghreb
URL courte
Par
61418
S'abonner

L’armée marocaine a acheté le système anti-drones ukrainien Bukovel-AD, capable de détection dans un rayon de 10 à 15 kilomètres, de bloquer le repérage GPS et d’émettre, grâce à un contrôleur au sol, de faux signaux permettant la neutralisation de drones suspects, a indiqué le site FAR-Maroc.

Dans le sillage des mesures annoncées la semaine dernière au royaume chérifien contre la prolifération des drones personnels dans les villes, le site d’information militaire FAR-Maroc a annoncé sur sa page Facebook que l’armée venait d'acquérir un système électronique anti-drones.

La nouvelle acquisition des Forces armées royales (FAR) est le système anti-drones Bukovel-AD, fabriqué par la société ukrainienne Proximus, a précisé le site. Il est capable de détection précoce des drones, sur des distances allant de 10 à 15 kilomètres, et de bloquer complètement les canaux de contrôle GPS, ajoute-t-il.

Selon la même source, ce système ukrainien dispose d'un contrôleur au sol qui envoie de faux signaux de détection afin d’induire ses cibles en erreur, tout en ayant une capacité de contrôler à distance des drones hostiles et de neutraliser leur menace.

La prolifération des drones sauvages au Maroc

En raison d’atteinte à la sécurité et l’ordre public, les autorités marocaines ont pris des dispositions à même de contrôler le survol de tout l’espace aérien national par les drones personnels, a indiqué le journal arabophone local Al Ahdath Al Maghribia, citant des sources sécuritaires. La prolifération de drones sauvages prend de plus en plus d’ampleur ces derniers temps, ont-elles précisé.

En raison du danger que ces engins représentent pour la sécurité des personnes et du territoire, le média a affirmé que les autorités du royaume chérifien étaient en état d’alerte face aux drones qui pullulent dans l’espace aérien, d’autant plus que certains d’entre eux disposent de caméras sophistiquées.

En effet, suite à l’apparition d’un drone suspect dans le ciel de la ville de Marrakech, la gendarmerie royale a lancé une alerte qui a suscité interrogations et inquiétudes au sein de la population, selon les sources citées par le journal. Le propriétaire de l’engin volant a été interpellé, interrogé puis déféré devant le parquet.

​Quelques jours plus tôt, l’ancienne médina, à Marrakech, a été filmée du ciel par le même type d’engin, ont indiqué les mêmes sources. Un autre drone avait survolé également à basse altitude la place emblématique de Jemaa el-Fna filmant les activités qui animaient la zone, ont-elles ajouté.

Lire aussi:

Le Pr Raoult visé par une enquête, accusé d'avoir prescrit de l’hydroxychloroquine sans consentement
Trump veut «un pacte nucléaire» avec la Russie, le Kremlin lui répond
«Folie furieuse de Macron», «idéologie des eurodingos»: bientôt un impôt européen?
Tags:
radar, détection, Forces armées royales (FAR), drone, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook