Maghreb
URL courte
71711
S'abonner

Dans son discours adressé à la Nation, le chef de l’État par intérim, Abdelkader Bensalah, a annoncé que le scrutin présidentiel se tiendrait le 12 décembre prochain.

Dans son discours adressé à la Nation, le chef de l’État par intérim, Abdelkader Bensalah, a annoncé que le scrutin présidentiel se tiendrait le 12 décembre prochain.

«Dans le cadre des pouvoirs constitutionnels, il a été décidé de fixer la date de l’élection présidentielle au 12 décembre 2019», a-t-il déclaré.

Le jour même, Bensalah a signé le décret présidentiel portant convocation du corps électoral.

S’adressant à ses concitoyens, il les a appelés à se mobiliser «pour faire de ce rendez-vous le point de départ du processus de renouveau de notre Nation, et à œuvrer, massivement et fortement, à la réussite de cette échéance électorale, qui permettra à notre peuple d’élire un nouveau Président qui aura toute la légitimité pour présider à la destinée de notre pays et concrétiser les aspirations de notre peuple», précise l’APS.

Plus tôt, le chef d'État-major de l'armée algérienne, Ahmed Gaid Salah, s’était prononcé pour la formation du corps électoral pour le 15 septembre et la tenue de la présidentielle avant la mi-décembre.

Depuis février dernier, l’Algérie connaît des protestations massives qui ont débouché sur le départ du Président Abdelaziz Bouteflika avant la fin de son mandat. Conformément à la Constitution, le président du Conseil de la Nation, Abdelkader Bensalah, a été désigné Président par intérim pour une période de 90 jours. Il avait fixé la date de l'élection présidentielle au 4 juillet, toutefois l’opposition algérienne a exigé le boycott du scrutin tant que les représentants de l’«ancien régime» restaient au pouvoir, si bien que la date du scrutin a dû être reportée.

Lire aussi:

«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Les «loups soldats» de la Chine révolutionnent la diplomatie chinoise
Traitée d’«Arabe de service», la policière syndicaliste Linda Kebbab porte plainte contre le «journaliste» Taha Bouhafs
Il ouvre sa vitre pour caresser un lion et passe à deux doigts de la mort – vidéo
Tags:
élections, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook