Ecoutez Radio Sputnik
    Rabat

    «L’Algérie de l’après-Bouteflika sera dans l’intérêt du Maroc», selon Rabat

    CC BY-SA 2.0 / Jacopo Romei
    Afrique
    URL courte
    41715
    S'abonner

    Le chef du gouvernement marocain a déclaré à France 24 Arabic qu’«un nouvel élan pour les relations entre les pays du Maghreb» était la condition sine qua non à la construction de L’Union du Maghreb arabe. Il affirmé que la révolution populaire en Algérie marquait un tournant dans les relations entre les deux pays.

    Dans un entretien accordé à France 24 Arabic, Saâdeddine El Othmani, chef du gouvernement marocain, a estimé que la révolution populaire qui se déroulait depuis le 22 février en Algérie ouvrait un nouveau chapitre dans les relations entre les deux pays. Il a assuré que le rapprochement, la coopération et le dialogue entre tous les pays de la région étaient le seul moyen pour la construction de l’Union du Maghreb arabe (UMA).

    «L’Algérie de l’après-Bouteflika sera dans l’intérêt du Maroc. Et la décision naturelle des nouveaux responsables algériens est l’ouverture des frontières», a-t-il déclaré, souhaitant au «peuple algérien un avenir prospère». Le responsable a également souligné qu’il y avait «un espoir depuis plusieurs années, qui est toujours là».

    Construction de l’UMA

    Évoquant la question de la construction de l’UMA, M.El Othmani a insisté qu’«il n’est pas possible de construire l’Union du Maghreb arabe sans tous les pays du Maghreb». «Il est nécessaire d’avoir un rapprochement, un dialogue, des partenariats, une coopération entre les pays du Maghreb», a-t-il expliqué, soutenant que «la construction de l’union maghrébine ne peut se faire qu’avec la participation de tous les États du Maghreb».

    Dans le même sens, le chef de l’exécutif marocain a ajouté que l’avenir de l’UMA devait passer par «un nouvel élan pour les relations entre les pays du Maghreb».

    ​Dans l’euphorie de la victoire de l’équipe de football algérienne en quart de finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019 contre la Côte d’Ivoire, des dizaines de Marocains se sont réunis à la frontière avec l’Algérie pour célébrer cette victoire avec leurs voisins de l’est.

    Des vidéos relayées sur les réseaux sociaux montrent des Marocains en liesse célébrant la qualification de l’équipe algérienne pour la demi-finale de la CAN 2019.

    Deux Algériens ont traversé la frontière entre les deux pays, fermée depuis 1994, pour se joindre à la fête de leurs voisins marocains. L’un d’entre eux a été interpellé par les gardes-frontières du royaume chérifien.

    Tags:
    fermeture des frontières, poste-frontière, frontière, relations diplomatiques, reprise de relations, Algérie, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik