Maghreb
URL courte
Par
15997
S'abonner

Le gouvernement algérien a octroyé une aide humanitaire de 270 tonnes aux Libyens acheminée par des avions de transport de l’Armée nationale populaire, a affirmé la présidente du Croissant-Rouge algérien.

Sur ordre du Président de la République algérienne, Abdelmadjid Tebboune, le Croissant-Rouge algérien (CRA) a lancé une opération d’acheminement d’aides humanitaires vers la Libye, rapporte l’agence officielle Algérie Presse Service (APS). Avec l’envoi de trois convois les 4, 13 et 20 janvier, le CRA a acheminé 270 tonnes de denrées alimentaires, d'eaux minérales, médicaments, couches et groupes électrogènes, octroyés par le gouvernement algérien, détaille l’APS.

​Dans une déclaration à la presse, Saïda Benhabiles, présidente du CRA, a affirmé que le troisième convoi «sera acheminé via un pont aérien militaire de l'aéroport de Boufarik [à l’ouest d’Alger, ndlr] où trois avions cargo ont été mobilisés par le commandement de l'Armée nationale populaire (ANP), vers In Amenas».

Le CRA procédera par la suite à «l'acheminement de cette aide au niveau du poste frontalier de Ghadamès en coordination avec le Croissant-Rouge libyen (CRL), avec lequel il est lié par une convention de partenariat et de coopération», a précisé Mme Benhabiles.

​L’opération décidée par le Président Tebboune vise «à acheminer 100.000 tonnes d’aides humanitaires en Libye», a affirmé le ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum. Une première en termes de volume dans la politique de solidarité envers ce pays menée par l’Algérie qui a déjà envoyé de l’aide humanitaire en Libye durant les dernières années suivant la chute du pouvoir de Mouammar Kadhafi.

L’Algérie «prête à recevoir le dialogue interlibyen»

Le 19 janvier, une conférence internationale consacrée au règlement de la situation en Libye a eu lieu à Berlin avec la participation de la France, des États-Unis, de la Russie, de la Turquie, de l’Égypte, du Royaume-Uni, des Émirats arabes unis, de l’Algérie, de l’Italie, du Congo Brazzaville, de l’Union africaine (UA), de l’Onu et de l’UE.

Lors de ce sommet, Abdelmadjid Tebboune a annoncé la disponibilité de son pays pour accueillir le dialogue entre les différentes parties libyennes en vue de consacrer une solution politique et pacifique au conflit dans ce pays, a rapporté l’agence officielle Algérie Presse Service (APS).

«L’Algérie est prête à abriter ce dialogue escompté entre les frères libyens», a affirmé le chef de l’État algérien. Dans le même sens, le Président a rappelé les efforts de son pays pour inciter «les parties libyennes à adhérer au processus de dialogue, parrainé par les Nations unies et accompagné par l’Union africaine (UA), en vue de former un gouvernement d’entente nationale apte à gérer la transition et la réédification des institutions de l’État libyen».

Lire aussi:

Les USA sont en train de devenir une URSS 2.0, selon une ancienne du renseignement américain
Les nombres de décès quotidiens dus au Covid et de malades en réanimation grimpent en France
«Nous sommes totalement dépassés!»: L'Algérie face au variant Delta et au manque d'oxygène
Tags:
Algérie, Libye, couloir humanitaire, convois humanitaires, crise libyenne, crise politique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook