Maghreb
URL courte
Par
2102
S'abonner

Contrairement à certaines informations qui circulent sur les réseaux sociaux, le ministère marocain de l’Intérieur a nié la mise en quarantaine de certaines régions du royaume chérifien en raison du coronavirus. Le ministère prévient que la diffusion de fake news est punie par la loi.

Lors d’un point presse, le ministère marocain de l’Intérieur a formellement démenti les rumeurs véhiculées via des enregistrements audio circulant depuis vendredi 13 mars sur les réseaux sociaux et qui font état de la mise en quarantaine de certaines régions du pays en raison d’une forte propagation de la maladie du coronavirus, rapporte la presse locale.

«Des enregistrements audio circulent depuis vendredi sur les réseaux sociaux et les applications de messagerie instantanée contenant de fausses allégations et des données fictives au sujet de la propagation du nouveau coronavirus et la mise en quarantaine de certaines zones du territoire national, avec la diffusion d’appels incitant d’une manière exagérée les citoyens à prendre des mesures exceptionnelles et illogiques», a déclaré le ministère, selon le site d’information TelQuel.

Ainsi, «le ministère de l’Intérieur affirme, à cet égard, que les informations contenues dans ces enregistrements audio sont des données dénuées de tout fondement et n’ont aucun rapport avec la réalité». «Le ministère rappelle également que la production et la diffusion de fausses informations, qui portent atteinte à la sécurité des citoyens, sont sanctionnées par la loi», prévient-il.

Par ailleurs, afin d’éviter tout mouvement de panique dans le pays suite à ces fausses informations, le ministère appelle «l’ensemble des citoyens à s’assurer de la véracité des informations qui circulent et à veiller à les recueillir auprès de sources officielles sûres et ne pas donner crédit aux allégations fausses et trompeuses».

L’état des lieux au Maroc

Selon le dernier bilan officiel du ministère marocain de la Santé, 29 cas confirmés de contamination au coronavirus ont été détectés, dont un décès et une guérison. Concernant les 13 nouveaux cas enregistrés, le ministère a précisé qu’il s’agissait de six personnes en provenance d’Espagne, deux de France, deux d’Italie et d’un d’Autriche.

Dans un communiqué publié dimanche 15 mars, le ministère marocain des Affaires étrangères fait savoir que Rabat a décidé de suspendre jusqu’à nouvel ordre tous les vols internationaux de passagers en provenance et à destination du Maroc.

Le gouvernement marocain a suspendu tous les cours dans les écoles et universités et annulé tous les événements culturels et sportifs. Les rassemblements publics de plus de 50 personnes sont également interdits.

Le directeur de l’épidémiologie et de la lutte contre les maladies au ministère de la Santé Mohamed El Youbi a fait savoir lors d’un point presse que 350 personnes ayant eu des contacts directs avec des personnes ont été placées sous surveillance, dont 90 ne sont plus sous contrôle suite à l’élucidation de leur cas.

Lire aussi:

Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Pour le Pr Raoult, l'épidémie actuelle est «une autre maladie» qui «n’a rien à voir» avec celle de mars-avril
Enedis veut couper l'électricité de Bernard Tapie: «Ce qu'ils veulent, c'est ma peau»
Tags:
Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS), coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, roi Mohammed VI du Maroc, gouvernement marocain, Royal Air Maroc, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook