Maghreb
URL courte
Par
202399
S'abonner

Pour contrer la propagation du Covid-19, quatre jeunes de la ville de Batna ont mis au point un tunnel de désinfection intelligent. Conçue en moins d’une semaine, cette innovation sera mise à la disposition des hôpitaux et des pompiers. Les concepteurs ont mis en ligne le procédé de fabrication de ce dispositif afin qu’il puisse être reproduit.

Ils s’appellent Nassim, Nacer, Hocine et Lotfi, ils sont respectivement architecte, ingénieur en génie civil, spécialiste en vidéosurveillance et plombier. Membres de la communauté Facebook Bénévoles United de la ville de Batna (430 km au sud-est d’Alger), ils ont créé un tunnel de désinfection intelligent en tout juste quatre jours. 

«Nous aurions pu aller plus vite, mais nous avons été confrontés à l’indisponibilité de certains éléments à cause de la fermeture de tous les commerces», explique à Sputnik Nassim Chérif, qui est également éco-entrepreneur. L’idée de ce tunnel est venue en visionnant une vidéo d’un modèle similaire installé dans la rue en Turquie.

«J’ai transféré cette vidéo qui me paraissait intéressante à mon ami Nacer. Après quelques minutes, il m’a envoyé un message pour me proposer de faire la même chose. Nous avons échangé sur la faisabilité du projet puis nous avons décidé de constituer l’équipe et de lancer l’élaboration du prototype. Nous avons pensé à un moyen sûr et simple pour aider les personnels soignants et les membres de la protection civile à se protéger du coronavirus. C’est ainsi qu’a débuté l’aventure d’Ayan Protect. "Ayan" signifie "Un" en langue targuie, le projet fait donc référence à la notion de protection initiale», souligne Nassim.

À la vitesse du coronavirus

Le tunnel des jeunes Batnéens est composé d’une structure métallique, de tubes de plomberie en matière plastique, d’une pompe, de buses d’aspersion pour les systèmes d’irrigation agricole et d’une bâche. Ils ont connecté un détecteur de mouvement afin de contrôler la consommation de produit désinfectant. Dès qu’une personne pénètre dans le tunnel, le système procède à l’aspersion durant dix secondes, soit le temps nécessaire d’assurer une désinfection totale. L’utilisation du détecteur permet de traiter jusqu’à 740 personnes avec seulement 1,5 litre de produit.

Pour Nassim et ses amis, le facteur temps est l’élément le plus important dans cette lutte contre le Covid-19. «Nous devons suivre la vitesse de propagation du virus », notent-ils. Ils décident alors de réaliser une vidéo de leur projet et de la mettre en ligne afin de permettre à d’autres personnes de dupliquer le tunnel à travers toutes les régions du pays.

«Un #tutoriel simple expliquant les étapes de réalisation d’un tunnel de désinfection intelligent. Nous espérons que l’idée gagnera les autres wilayas. Et pour plus de détails, vous pouvez nous contacter via cette page. Bon courage à tout le monde. Partagez à grande échelle afin que pareils tunnels se retrouvent dans toutes les wilayas.»

Partenariat

Les aspects techniques d’Ayan Protect étant maîtrisés, les concepteurs butent sur la question du produit désinfectant. «Il était évident que nous n’allions pas diffuser un liquide dangereux à base de chlore, il nous fallait un produit qui ne provoquerait aucune gêne mais qui soit surtout disponible en Algérie», souligne Nassim. 

Après quelques recherches, ils découvrent Tréox, un laboratoire installé à Constantine, à une centaine de kilomètres de Batna, qui s’est spécialisé dans la production d’une solution qui détruit les virus et toutes sortes de germes en n’ayant aucun effet néfaste sur la santé. Ils font part de leur projet au gérant qui accepte immédiatement de devenir leur partenaire en leur fournissant gratuitement un lot de désinfectant.

The tunnel challenge

Le projet Ayan des Bénévoles United ne tarde pas à faire le tour des réseaux sociaux, provoquant un véritable engouement, de la part des autorités notamment. Le principe d’installer un module de désinfection à l’entrée des structures de santé et des casernes de pompiers est soutenu par les autorités.

«Nous avons été contactés par les responsables de la préfecture, les autorités sanitaires et le commandement de la protection civile. Nous sommes satisfaits car plusieurs opérations de réalisation ont été lancées dans plusieurs régions du pays. L’objectif de mettre en place des dizaines de tunnels dans chaque wilaya peut être atteint en l’espace d’un mois», assure Nassim.
Les jeunes de Batna exposent fièrement leur projet destiné aux hôpitaux, à la protection civile et aux services publics et mettent au défi des bénévoles dans d’autres wilayas de faire la même chose. The tunnel challenge?

En attendant, c’est bien dans leur ville que ce projet de production à grande échelle verra le jour. La première commande vient de leur être adressée par la Direction de la santé de Batna pour la construction de 20 tunnels qui seront installés à travers toute la région. La commande ne comportant pas –naturellement– de contrepartie financière, une entreprise locale a mis à la disposition de ces bénévoles un hangar, des matériaux ainsi que des techniciens en soudure et en plomberie pour relever ce nouveau challenge.

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
La Russie réduit fortement sa livraison de gaz via la Pologne
Tags:
désinfection, coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook