Maghreb
URL courte
Par
15245
S'abonner

Les Algériens âgés de 30 ans et plus au 31 décembre 2020 sont dispensés du service national, indique la présidence la République algérienne sur son compte Facebook, précisant que le chef de l’État avait signé jeudi 25 juin le décret relatif à cette dispense.

Le Président algérien Abdelmadjid Tebboune, également ministre de la Défense nationale et chef suprême des Forces armées, a signé jeudi 25 juin un décret, dispensant du service national les Algériens âgés de 30 ans et plus au 31 décembre 2020, indique la présidence de la République dans une note publiée sur sa page Facebook.

«Le Président de la République M. Abdelmadjid Tebboune a signé ce jour un décret présidentiel portant dispense des obligations vis-à-vis du service national des citoyens âgés de 30 ans et plus au 31 décembre 2020 et qui n’ont pas encore été enrôlés», informe la note.

«La dispense concerne aussi les citoyens âgés de 30 ans et plus au 31 décembre 2020 et qui n’ont pas régularisé leur situation vis-à-vis du service national», précise le communiqué.

Le service national est obligatoire pour tout Algérien ayant atteint l’âge de 18 ans.

Une autre opération de régularisation a bénéficié aux citoyens âgés de 30 ans et plus au 31 décembre 2014. Dans le cadre de cette opération qui a pris fin le 31 décembre 2019, 263.579 jeunes ont été dispensés, dont 3.768 résidents à l’étranger.

Par ailleurs, 931.300 retardataires des classes antérieures à l’année 2014 ont également été régularisés pendant cette même période.

Lire aussi:

«Les gens ne veulent pas travailler»: au Canada, l’aide d’urgence, trappe à l’emploi?
Les chiens d’Abidjan frappés par une épidémie mortelle
Marine Le Pen réagit aux propos du Président algérien réclamant des excuses pour la colonisation
Pourquoi l’Iran ne réagit-il pas face aux attaques attribuées à Israël?
Tags:
Abdelmadjid Tebboune, Service militaire adapté (SMA), service militaire, Service national des mineurs (SENAME), Armée nationale populaire algérienne (ANP), Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook