Maghreb
URL courte
Par
8343
S'abonner

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, effectue mardi 21 juillet une visite de travail à Moscou pour discuter de «diverses questions régionales et internationales d'intérêt commun, notamment la situation dans la région, en particulier en Libye, au Mali et en Syrie», annonce un communiqué du ministère algérien.

Plus d’une semaine après l’entretien téléphonique entre Vladimir Poutine et Abdelmadjid Tebboune, le ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, entame mardi 21 juillet une visite de travail en Fédération de Russie, à l’invitation de son homologue russe, Sergueï Lavrov, indique un communiqué de la diplomatie algérienne, relayé par le site d’information Algérie 1.

«La visite, qui fait suite aux contacts au plus haut niveau entre les deux pays, notamment le récent entretien téléphonique entre le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, et son homologue russe, Vladimir Poutine, s'inscrit dans la poursuite des entretiens sur les moyens de renforcer les relations bilatérales et les perspectives d'élargissement du partenariat bilatéral en vue d’atteindre les objectifs du partenariat stratégique liant les deux pays», explique la note.

«Cette visite devrait également permettre d’examiner diverses questions régionales et internationales d'intérêt commun, notamment la situation dans la région, en particulier en Libye, au Mali et en Syrie, ainsi que les moyens de promouvoir la paix et la sécurité internationales par des approches politiques constructives fondées sur la légalité internationale et dans le respect de la volonté et de la souveraineté des peuples concernés», conclut le communiqué.

La coopération entre les deux pays

Novembre 2019, la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI), la Chambre de commerce et d’industrie de Moscou (CCIM) et l'ambassade de Russie en Algérie ont organisé une rencontre à Alger, consacrée au renforcement de la coopération commerciale entre les deux pays. Les participants ont mis l’accent sur l’importance de lever «diverses contraintes liées notamment à la logistique et à l'octroi de visas», indique l’Algérie Presse Service (APS).

«Le renforcement de la coopération commerciale algéro-russe nécessite une coopération plus étroite entre les organismes de soutien telles que les chambres de commerce et les agences de promotion de l'exportation», estime Ivan Nalitch, diplomate à l’ambassade de Russie à Alger.

Pour M.Nalitch, «les échanges entre l'Algérie et la Russie se développent, notamment grâce à l’apport du secteur agricole algérien».

Quelques chiffres

En 2015, les échanges bilatéraux hors coopération technico-militaire étaient de 1,9 milliard de dollars, d’après les informations du Service fédéral des douanes (FTS) russe.

Fin 2019, la balance des échanges entre la Russie et l’Algérie était excédentaire dans le sens des exportations russes vers l’Algérie. Les statistiques du FTS montrent qu’au cours des neuf premiers mois de l'année 2018, la Russie a livré pour 2,3 milliards de dollars de marchandises à l’Algérie quand elle en a importées pour 8,2 millions de dollars.

Les principaux produits russes exportés en Algérie sont des moyens de transport et des équipements (36%), de la métallurgie (10%), des produits agricoles (6,2%) et des matières premières minérales (5%).

L'Algérie envoie principalement à la Fédération de Russie des produits agricoles, qui représentent près de 90% des exportations algériennes entre janvier et septembre 2018.

Lire aussi:

Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Le ministère de la Santé confirme plus de 45.000 contaminations en 24h
L’Élysée dénonce les propos «inacceptables» d'Erdogan contre Macron
Un Toulousain diffuse la photo du professeur décapité et finit derrière les barreaux
Tags:
relations diplomatiques, relations bilatérales, relations économiques, relations publiques, Abdelmadjid Tebboune, Vladimir Poutine, Russie, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook