Maghreb
URL courte
Par
162219
S'abonner

Dans sa liste, réactualisée le 30 juillet, des pays sûrs concernant la pandémie du Covid-19 avec lesquels les voyages sont autorisés, l’Union européenne a retiré l’Algérie en raison de la résurgence de la maladie ces dernières semaines, indique un communiqué publié sur son site officiel. A contrario, le Maroc et la Tunisie en font toujours partie.

Dans le contexte de la résurgence de l’épidémie du Covid-19 en Algérie, l’Union européenne (UE) a finalement retiré cet État d’Afrique du Nord de la liste des pays sûrs pour lesquels «les restrictions aux voyages devraient être levées», indique une note d’information de l’UE publiée le 30 juillet sur son site officiel. Deux autres pays du Maghreb, à savoir le Maroc et la Tunisie, demeurent, quant à eux, parmi les pays sûrs.

«Sur la base des critères et conditions énoncés dans la recommandation [sur la levée progressive des restrictions temporaires aux voyages, ndlr], à partir du 31 juillet, les États membres devraient progressivement lever les restrictions aux frontières extérieures pour les résidents des pays tiers suivants: l’Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie, l’Uruguay et la Chine (sous réserve de confirmation de réciprocité)».

«Cette liste continuera d'être révisée et, le cas échéant, mise à jour toutes les deux semaines», a précisé la note.

Ainsi, l’Union européenne a retiré l’Algérie, la Serbie et le Monténégro de sa liste des 15 pays sûrs établie au début du mois de juillet, pour n’en garder que 12.

Ce jeudi 30 juillet, le Comité scientifique en charge du suivi de l’épidémie du Covid-19 en Algérie a fait état de 602 nouveaux cas de contamination. Il a indiqué que le total des cas confirmés depuis le début de la maladie en Algérie s'élevait à 29.801, dont 1.200 décès et près de 20.000 guérisons.

Lire aussi:

Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Macron au Liban: cette «déambulation dans les rues ressemblait plus à une campagne à l’adresse des Français»
Une pétition demande un placement du Liban sous mandat français pendant dix ans
Tags:
Union européenne (UE), Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS), coronavirus SARS-CoV-2, souche de coronavirus, Covid-19, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook