Maghreb
URL courte
Par
5923
S'abonner

Si les Marocains «changent leurs comportements et que les méthodes de gestion de la pandémie et de communication sont renforcées», il est possible d’éviter une deuxième vague de Covid-19, a déclaré le Dr Tayeb Hamdi, selon Maghreb Arabe Presse. Il prévient que le pays risque d’être touché par une crise «plus grave» que celle d’aujourd’hui.

Suite à l’augmentation du nombre de cas confirmés de Covid-19 ces dernières semaines au Maroc, le Dr Tayeb Hamdi, médecin-chercheur en politiques et systèmes de santé, tire la sonnette d’alarme quant au risque d’une épidémie incontrôlable.

«Nous vivons une situation inquiétante après des mois d'efforts et de résultats positifs», souligne-t-il dans une déclaration à Maghreb Arabe Presse (MAP). «Toutefois, nous pouvons éviter que la situation épidémiologique ne devienne totalement incontrôlable, en adoptant, dès maintenant, des mesures d'urgence», insiste le médecin.

Que faire?

Si les conditions actuelles demeurent inchangées, elles pourraient entraîner une crise épidémiologique «plus grave que celle que nous connaissons aujourd’hui», avertit le Dr Tayeb Hamdi. Par ailleurs, il pointe le risque d’une éventuelle hausse des chiffres à cause de l’allégement du confinement et des complications probables engendrées par la fête de l'Aïd el-Kébir.

Néanmoins, il estime que «nous pouvons toujours maîtriser la situation épidémiologique et repousser, voire […] éviter une éventuelle deuxième vague […] à condition que les individus changent leurs comportements et que les méthodes de gestion de la pandémie et de communication soient renforcées».

Il appelle également à l'intensification des tests de dépistage tant dans le secteur public que privé et à l’isolation, le cas échéant, des personnes malades.

Le bilan officiel publié mardi 4 août par le ministère de la Santé fait état de 27.217 cas confirmés depuis le début de l’épidémie, dont 417 décès et 19.629 guérisons.

Lire aussi:

Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Une frégate allemande arraisonne un navire turc faisant route vers la Libye - vidéo
Navire turc arraisonné par une frégate allemande, Ankara fulmine
Tags:
pandémie, épidémie, bilan, Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS), coronavirus SARS-CoV-2, souche de coronavirus, Covid-19, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook