Maghreb
URL courte
Par
6541
S'abonner

Le Président Rohani a déclaré que la doctrine militaire de l’Iran «est exclusivement défensive et dissuasive et ne suit guère une stratégie offensive» contre ses voisins, selon IRNA. Le ministre iranien de la Défense a annoncé la mise au point d’un missile de croisière de 1.000 kilomètres de portée et un autre balistique de 1.400 kilomètres.

Dans le sillage de l’annonce jeudi 20 août par le ministre iranien de la Défense, le général de brigade Amir Hatami, de la fabrication par son pays de deux nouveaux missiles, le Président Hassan Rohani a rassuré les pays du Golfe que «l’Iran n’utilisera jamais sa force militaire contre eux», selon l’Agence de presse de la République islamique (IRNA). «Soyez-en convaincus», a-t-il affirmé à l’adresse de ces monarchies.

«La doctrine de l’armée iranienne est exclusivement défensive et dissuasive et ne suit guère une stratégie offensive contre aucun pays», a affirmé le chef du gouvernement iranien, soulignant que «la recherche et le développement iraniens dans le domaine de la défense s’inscrivent strictement dans le cadre de cette doctrine».

«Nos voisins doivent être convaincus que les capacités défensives de l'Iran sont également en faveur de leur protection», a-t-il ajouté, assurant que «l’Iran n’a pas l’intention d’attaquer, encore moins de coloniser, aucun peuple ni aucun pays dans le monde».

«L’espace aérien iranien doit être sécurisé»

Au passage, Hassan Rohani a expliqué la vocation des deux nouveaux missiles dévoilés plus tôt par son ministre de la Défense.

«L’espace aérien iranien doit être sécurisé et nous avons l’obligation de faire face notamment à tous les drones qui violent notre ciel», a-t-il lancé, affirmant que les caractéristiques de ces deux missiles prouvaient justement que «l'Iran fabrique des armes strictement défensives et dissuasives».

Et de conclure que bien qu’«une guerre de huit ans [contre l’Irak, ndlr] ait été imposée au peuple iranien et que nos voisins: le Koweït, l’Irak et l’Afghanistan aient été envahis par la suite, nous n'avons jamais changé notre doctrine de défense».

Les deux missiles

Plus tôt dans la journée, le ministre iranien de la Défense, le général de brigade Amir Hatami, a annoncé la fabrication de deux nouveaux missiles qui seront fourni prochainement à l’armée iranienne.

Le premier est un missile de croisière d’une portée de 1.000 kilomètres capable d’être tiré à partir d’un sous-marin. Il porte le nom de martyr Abou Mehdi al-Mouhandis, chef de Kataeb Hezbollah tué le 3 janvier 2020 à Bagdad. Selon le général Hatami, ce missile est également capable de contourner les systèmes de défense de l'ennemi.

Le second est un missile balistique à combustible solide dénommé martyr hadj Qassem Soleimani, lui aussi tué le 3 janvier à Bagdad. Il a une portée de 1.400 kilomètres, il a été développé à partir du missile Zulfiqar disposant d’une portée de 700 kilomètres.

Lire aussi:

Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Une frégate allemande arraisonne un navire turc faisant route vers la Libye - vidéo
Navire turc arraisonné par une frégate allemande, Ankara fulmine
Tags:
technologies balistiques, missiles balistiques, programme balistique, missiles de croisière, sous-marin, silo à missiles, lance-missiles, antimissiles, missiles, Pays du Golfe, Hassan Rohani, Amir Hatami, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook