Maghreb
URL courte
Par
125112
S'abonner

Les experts de l’Armée nationale libyenne (ANL) ont réussi la prouesse de doter leurs forces «d’une centaine de missiles balistiques d’une portée de 300 kilomètres» suite à la rénovation de missiles Scud-B de type R-17 fournis par l’URSS à la Libye, a informé le porte-parole de l’ANL, selon Kapitalis. Une photo a été publiée.

Le général-major Ahmed Al-Mismari, porte-parole de l’Armée nationale libyenne commandée par le maréchal Khalifa Haftar, a annoncé lors d’un point presse que les ingénieurs de l’ANL avaient réussi à restaurer les missiles Scud-B de type R-17 fournis par l’Union soviétique à la Libye, rapporte le site d’information Kapitalis qui publie une photo.

L’ANL, qui a dernièrement essuyé plusieurs tirs de la marine turque présente en Méditerranée près des côtes libyennes, sera «capable de frapper des cibles terrestres et maritimes» après la remise en services de ses capacités balistiques, affirme le responsable. Il a souligné que l’ANL disposait «d’une centaine de missiles de ce type avec une portée allant jusqu’à 300 kilomètres».

Dans le même temps, Al-Mismari a réaffirmé l’attachement de l’Armée nationale libyenne «au cessez-le-feu annoncé par le président égyptien Abdelfattah al-Sissi au Caire le 8 juin en présence du commandant de l’ANL le maréchal Khalifa Haftar et du président du Parlement libyen Saleh Aguila».

Enfin, il a rappelé que l’ANL n’avait encore jamais violé la trêve, «mais conserve le droit légitime de répondre à toute agression».

Lire aussi:

Un important incendie suivi de déflagrations dans le centre de Moscou - vidéos
L'Armée nationale libyenne d'Haftar proclame zone militaire la frontière entre la Libye et l'Algérie
Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
«On aurait dit une guerre civile»: des fêtards en Bretagne reviennent sur la nuit d’affrontements avec la gendarmerie
Tags:
Scud-B, gouvernement libyen d'union nationale (GNA), Haut conseil d'État libyen, crise libyenne, Libye
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook